ONE porte la voix des citoyens africains à l’Union africaine

En marge du sommet de l’Union africaine, son président en exercice, Thomas Yayi Boni, s’est vu remettre une pétition de ONE signée par plus de 35000 citoyens africains appelant leurs dirigeants à mettre en place des plans d’investissement à long terme dans l’agriculture qui pourraient permettre de sortir 31 millions d’Africains de l’extrême pauvreté et sauver 12 millions d’enfants de la malnutrition.

« J’ai couru et gagné beaucoup de marathons à travers le monde durant ma vie. Et à chaque fois que je cours, je porte l’Ethiopie et l’Afrique dans mon cœur. Je viens d’un pays qui a souffert des pires famines. J’ai donc vu la faim et la malnutrition de mes yeux. Aujourd’hui l’Afrique est engagée dans la course de sa vie. C’est la course qui fait souvent la différence entre la vie et la mort. C’est la course contre la faim, la malnutrition et la pauvreté », a déclaré la légende de la course de fond, Haile Gebrselassie, venu avec une quarantaine de membres de ONE au siège de l’UA à Addis Abeba, pour remettre la pétition.

« C’est une course que nous pouvons gagner pour nos frères et sœurs en Afrique. Donc nous sommes ici aujourd’hui pour demander à nos dirigeants de montrer la voie en mettant fin au cercle vicieux de faim et de pauvreté, une fois pour toutes, grâce à des investissements intelligents dans l’agriculture », a-t-il ajouté en remettant la pétition au ministre des Affaires étrangères béninois Dr. Nassirou Arifari-Bako, venu représenter le président retenu à Cotonou.

La pétition fait partie de la campagne « AAA : Agriculture=Alimentation=Avenir » lancée par ONE pour appeler la communauté internationale en général et les dirigeants africains en particulier à se mobiliser pour trente pays les moins avancés, dont 23 en Afrique, qui ont mis en place des plans d’investissements intelligents, chiffrés et réalisables en faveur de l’agriculture et de la nutrition.

Investir dans ces plans déjà existants permettrait aux petits agriculteurs de produire plus de nourriture, donc de générer des revenus plus importants et de les sortir de la pauvreté. Selon une étude publiée par ONE, ces plans d’investissements nationaux, correctement financés, sortiraient 50 millions de personnes de l’extrême pauvreté, dont 31 millions d’Africains, et sauveraient 15 millions d’enfants, dont 12 millions en Afrique, de la malnutrition.

« Cette pétition reflète les aspirations des citoyens africains pour un meilleur avenir. Nous pensons qu’en ciblant le secteur agricole, qui fait vivre 70% de la population africaine, nous donnons aux citoyens du continent une chance de prospérer, de nourrir leur famille, leurs communautés et leurs pays. Nous comptons également sur l’Union africaine pour mettre l’agriculture à l’agenda de son sommet en 2013 », a souligné la directrice de ONE Afrique, Dr Sipho Moyo, qui a personnellement remis la pétition au président Yayi Boni un peu plus tard.

Au sommet de l’Union africaine à Maputo en 2003, les dirigeants du continent se sont engagés à consacrer 10% de leurs budgets nationaux à l’agriculture et au développement rural. La pétition rappelle aussi aux dirigeants de remplir cette promesse ancienne, ainsi que d’améliorer la transparence et la redevabilité dans leurs processus budgétaires.

La pétition appelant les dirigeants du monde à se mobiliser de toute urgence pour sauver des millions de vie dans le Sahel est disponible sur ce site

L’étude AAA peut également être consultée en ligne en suivant ce lien

ONE est une organisation mondiale de plaidoyer et de campagne, cofondée par Bono, qui lutte contre l’extrême pauvreté, essentiellement en Afrique. ONE est soutenue par plus de 3 millions de personnes à travers la planète. Pour plus d’information, rendez-vous sur leur site internet