On demande Bruno Metsu

Intrigue dans le monde du foot depuis l’annonce le week-end dernier de l’offre faite par Sedan, équipe française de 1ere division, à l’entraîneur des Lions sénégalais. On parle de 500 000 francs français par mois.

On ne présente plus Bruno Metsu depuis que les Lions se sont qualifiés pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), organisée au Mali l’an prochain et pour le Mondial 2002. Entraîneur de l’équipe sénégalaise, ce Français de 47 ans, affectueusement surnommé le  » sorcier blanc « , est aujourd’hui au sommet de sa gloire. Et dans beaucoup de bouches, le nom de Bruno Metsu est aujourd’hui synonyme de parcours réussi. Belle revanche pour celui qui pendant un temps ne fut que l’entraîneur d’équipes modestes.

Info ou intox ?

Mais la gloire a ses revers, hélas ! Et dans un milieu où les jalousies, les rumeurs et les manipulations vont bon train, il n’y avait pas cher à parier que le sort de Bruno Metsu intéresse. Et pour cause ! Voilà qu’on annonce le week-end dernier que Pascal Urano, président du club de Sedan, aurait proposé 50 millions de francs CFA (500 000FF) par mois à Metsu. Une  » modique  » somme pour que ce dernier reprenne en main le CS Sedan, étrillé lamentablement au premier tour de la coupe de L’UEFA à Prague, jeudi dernier.

Depuis, informations contradictoires, affirmations et dénégations se succèdent. Sedan affirme que  » Bruno Metsu n’a jamais été contacté « , alors que le chef de file des Lions affirme qu’Urano lui a effectivement  » proposé de venir prendre en main son équipe « . Mais il poursuit en disant qu’étant sous contrat avec le Sénégal et ayant donné sa parole aux autorités sénégalaises, il a dû décliner l’offre. Enfin, il précise aussi et surtout que la question financière n’a jamais été évoquée. Info ou intox donc ? Difficile de s’y retrouver dans la nébuleuse de la balle ronde. En tout cas, il semble bien que la sélection sénégalaise, les Lions, valent tout l’or du monde.