Nigeria : Washington va saisir un demi milliard de dollars de la fortune de l’ex-dictateur Abacha

Le département de la Justice américain a indiqué jeudi avoir obtenu légalement le droit de saisir près d’un demi-milliard de dollars d’argent issu de la corruption et caché sur des comptes bancaires par l’ancien dictateur nigérian Sani Abacha.

Suite à une décision de justice rendue mercredi, les Etats-Unis vont pouvoir mettre la main sur 480 millions de dollars de l’ex-dictateur nigérian, le général Sani Abacha. Ce dernier, à la tête du Nigeria de 1993 jusqu’à sa mort en 1998, et ses acolytes avaient détourné cette coquette enveloppe vers des comptes bancaires à Jersey, en Angleterre, en Irlande et en France.

Toutefois, cette somme ne représente qu’une partie de l’argent détourné par l’ancien dictateur. Mais Washington ne compte pas en rester là, et cherche toujours à pouvoir récupérer également 148 millions de dollars placés sur d’autres comptes en Grande-Bretagne.

Si la justice américaine a obtenu le droit de pouvoir demander le transfert de ce demi-milliard de dollars, c’est parce que cet argent détourné avait transité dans un premier temps par le système financier américain. « Le général Abacha et d’autres ont systématiquement détourné des milliards de dollars de fonds publics de la Banque centrale du Nigeria sous le faux prétexte que cet argent était nécessaire pour la sécurité nationale », a précisé le département américain de la Justice.

Selon les autorités américaines, « les conspirateurs retiraient l’argent en cash et le transféraient à l’étranger par le biais d’institutions financières américaines », précisant qu’elles ne savaient pas combien de temps serait nécessaire pour que les Etats-Unis prennent réellement possession des fonds et les rendent au Nigeria. « Notre objectif est de rapatrier les fonds pour le bénéfice du peuple nigérian », a ajouté le département de justice.