Nigeria: une fille de l’ancien président Obasanjo accusée de corruption

Une fille de l’ancien président du Nigeria Olusegun Obasanjo, deux anciens ministres ainsi que neuf hauts responsables chargés de la santé ont été accusés mardi de détournements importants de fonds destinés à la santé publique, rapporte Xinhua. Iyabo Obasanjo-Bello, présidente de la commission sénatoriale de la santé, a été accusée devant la Cour suprême par l’agence anti-corruption nigérienne, d’avoir reçu illégalement la somme de dix millions de naira (soit presque 85.500 dollars), devenant la première accusée de la famille Obasanjo après l’exercice du pouvoir de l’ex-président. Ils ont tous plaidé non coupable. Seuls les ex-ministres ont été forcés à démissionner le mois dernier, après la découverte du scandale de corruption en février. Le président actuel Umaru Yar’adua a renforcé les opérations anti-corruption depuis sa prise de fonctions en mai dernier.