Nigeria : un mort et trois otages après l’attaque d’un pétrolier par des pirates

Un pétrolier au large du Nigeria a été attaqué, causant la mort d’une personne et la prise d’otage de trois de ses passagers.

La zone pétrolière maritime de Qua Iboe, dans le sud du Nigeria, a été le théâtre, mardi 3 février 2015, d’une attaque meurtrière. En effet, un pétrolier a été attaqué par des pirates, causant la mort d’un officier de la marine grecque et la prise en otage de deux marins grecs et d’un Pakistanais, selon les gardes-côtes grecs et le ministère de la Marine.

Le Kalamos, le bateau attaqué, avait à son bord 23 membres d’équipage lors de l’assaut lancé par les pirates. A la suite de l’attaque, les pirates ont quitté le bateau avec les trois otages. Les ministères grecs des Affaires étrangères et de la Marine entreprennent actuellement des démarches afin de libérer les otages, selon un communiqué du ministère de la Marine, Theodire Dritsas.

Le bateau attaqué est un pétrolier construit en 2000, appartenant à la société grecque Aeolos Management. La zone côtière du Nigeria est, selon les experts, très sujette à la piraterie sur le continent africain.