Nigeria : Hushpuppi risque 20 ans de prison aux Etats-Unis

Ramon Abbas, populairement connu sous le nom de Hushpuppi, a été interpellé devant un tribunal de Californie, aux États-Unis, avant le début de son procès au mois d’octobre prochain. Il risque 20 ans de réclusion ferme dans une prison fédérale américaine. Mais, il aurait plaidé en insistant sur le fait qu’il n’était pas coupable des accusations.

La célébrité nigériane sur Instagram, Ramon Abbas alias Hushpuppi, est accusé d’être à la tête d’un groupe d’intrusion informatique, de fraude par compromission de courrier électronique professionnel (BEC) et de blanchiment d’argent. Ses victimes, ciblées, résident principalement aux États-Unis. En juillet, Ramon Abbas, aux côtés d’Olalekan Ponle, plus connu sous le nom de Woodberry, a été extradé vers Chicago aux États-Unis où il a été mis en accusation pour la première fois.

En revanche, comme le tribunal américain de l’Illinois n’est pas compétent pour cette affaire, il a été transféré à Los Angeles, une ville de Californie. Depuis son transfert en Californie, fin juillet, il est détenu dans une prison fédérale. Ramon Abbas et son avocat, Mme Vicki Podberesky, doivent comparaître devant le juge de district Otis D. Wright II, le 13 octobre prochain, à 9 heures (heure américaine). S’il est reconnu coupable, il pourrait passer les 20 prochaines années dans une prison fédérale américaine.

Pour rappel, Hushpuppi a été arrêté, le mois dernier, avec un de ses compatriotes, Olalekan Jacob Ponle, connu sous le nom de Woodberry, et 10 autres hommes aux Emirats Arabe Unis. La police de Dubaï a confisqué 13 voitures de luxe, des ordinateurs, des smartphones et une somme en liquide de 40 millions de dollars, lors des raids. L’homme de 37 ans a été accusé aux États-Unis d’un complot visant un club de Premier League anglaise dans une fraude de 100 millions de livres sterling et aussi de plusieurs autres forfaits liés à la cybercriminalité.