Nigéria : des explosions fréquentes d’oléoducs au Nigeria

L’explosion et l’incendie d’un oléoduc par un engin de construction a provoqué la mort d’une centaine de personnes dans le village d’Ijegun, jeudi, dans les environs de la capitale nigériane.
Les incendies sur des oléoducs sont courants au Nigeria, le plus gros producteur de pétrole brut d’Afrique, à cause du mauvais entretien des installations mais aussi du « vandalisme rampant sur les oléoducs » qui, rappelle Xinhuanet, a provoqué plusieurs accidents ces dernières années. « En décembre 2006, l’explosion d’un oléoduc a fait plus de 40 morts dans la banlieue de la ville de Lagos. En septembre 2004, une telle explosion s’est produite près de Lagos, faisant 50 morts ».
Amnesty International avait dénoncé dans son rapport de novembre 2005, l’insécurité provoqué par l’exploitation pétrolière dans le golfe du Niger : « Les fuites de pétrole souillent les terres et polluent les cours d’eau, à proximité des maisons, des fermes et des rivières, des centaines de torchères obscurcissent le ciel en plein jour et l’illuminent la nuit ; cela ne serait pas toléré dans les pays où les compagnies pétrolières ont leur siège. » mais l’avertissement n’a vraisemblablement pas suffi.