Nigeria : Boko Haram frappe encore, 21 morts dans l’explosion d’une bombe à Maiduguri

Au moins 21 personnes ont péri, ce lundi, dans l’explosion d’une bombe dans une mosquée de Maiduguri, dans le nord du Nigeria.

Boko Haram a encore commis une meurtrière attaque dans le nord du Nigeria. Vingt-et-une personnes ont été tuées, ce lundi 28 décembre 2015, par l’explosion d’une bombe dans une mosquée de Maiduguri, dans le nord du Nigeria, rapporte un responsable des secours. L’attentat a également fait 91 blessés, ajoute ce responsable de l’Agence nationale de gestion des secours (NA).

Le groupe terroriste nigérian Boko Haram, dont Maiduguri est le fief, pourrait bien être à l’origine de cette sanglante attaque. L’insurrection armée mène régulièrement des attaques dans la ville et n’épargne pas les mosquées. Depuis 2009, Boko Haram a fait plus de 17 000 morts et poussé plus de 2 millions de personnes à se déplacer.

Boko Haram met également en péril la vie de millions d’enfants dans les zones où le groupe terroristes mène régulièrement des attaques. Selon l’Unicef, plus d’un million d’enfants sont privés d’école à cause des attaques meurtrières causées par le groupe terroriste. Selon l’Unicef, plus de 2000 écoles nigérianes, camerounaises, tchadiennes et nigériennes restent portes closes en raison du conflit. Des centaines ont été pillées, endommagées ou détruites.

Le Président nigérian Muhammadu Buhari avait affirmé, lors de son arrivée au pouvoir en mai 2015, qu’il mettrait un terme à Boko Haram en trois mois. Mais cet objectif est loin d’être atteint. Même si les troupes camerounaises, tchadiennes et nigériennes prêtent main forte à l’armée nigériane dans la lutte contre le groupe armé, il semble avoir toujours une longueur d’avance et reste encore meurtrier…