Niger : une caravane humanitaire pour l’Est

Une crise extraordinaire appelle une réponse originale : les autorités et les organisations humanitaires à Diffa, dans l’est du Niger, prévoient de prendre la route avec une caravane humanitaire la semaine prochaine pour venir en aide à 35 000 personnes et leurs animaux.

« Ce sera comme du parachutage, mais avec des véhicules. Nous apporterons de la nourriture aux populations, du fourrage pour les animaux et des médicaments. Nous offrirons de l’argent en échange des animaux affaiblis et essaieront de sauver ceux qui peuvent l’être », a dit le responsable du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) à Diffa, Sylvain Musafiri, qui a participé à une évaluation avec le gouvernement et des organisations humanitaires la semaine dernière.

M. Musafiri a appelé les agences humanitaires à mettre leurs ressources en commun rapidement et le gouvernement à apporter officiellement son soutien à la mission.

Au nord de Diffa, la sécheresse, qui a engendré une chute de la production céréalière et une mauvaise situation pastorale, a déjà tué la moitié du cheptel, d’après l’évaluation, et seulement un cinquième des quelque 45 000 têtes de bétail recensées en février pourrait survivre d’ici la fin de ce mois.

Le rapport souligne que les chances de sauver les animaux diminuent de jour en jour et que la priorité devrait être d’aider les personnes qui ont subi des pertes de bétail ou qui ont faim. Selon le gouvernement, 90 pour cent des populations dans la région dépendent du cheptel pour vivre.

« Nous avons vu une catastrophe. Il y a des animaux morts partout. Certains éleveurs ont perdu la quasi-totalité de leur bétail et ils en perdent la raison. Les gens ont mangé des aliments pour bétail, mais maintenant il n’y en a plus », a dit Mani Adamou, de la division des services techniques du gouvernement.

Près de la moitié des quelque 15,2 millions d’habitants du Niger est confrontée à la faim, d’après l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.