Niger : 12 écoliers tués après l’attaque d’une pirogue par un hippopotame

Douze écoliers ont été tués dans l’attaque d’une pirogue, sur le fleuve Niger, par un hippopotame, près de Niamey, la capitale du Niger. Agés entre 12 et 13 ans, ils se rendaient à l’école. Le bilan a été confirmé, ce mercredi, par les autorités.

Un hippopotame a tué douze écoliers dans l’attaque de leur pirogue sur le fleuve Niger, alors qu’il se rendaient à l’école, près de Niamey, la capitale du pays. « Finalement ce sont douze élèves, sept filles et cinq garçons, qui sont morts à la suite de cette l’attaque », a déclaré la ministre de l’Enseignement secondaire, Aïchatou Oumani, à la télévision publique. Elle a ensuite présenté ses condoléances et a exprimé sa « peine immense après ces tragiques disparitions », rapporte Sudouest.fr.

Attaques de vaches

Près de 18 personnes se trouvaient dans la pirogue qui a été renversée par l’hippopotame. Un villageois a aussi été tué. On ignore si les décès sont dus à l’attaque de l’animal ou à la noyade. Ces animaux causent beaucoup de morts en Afrique. Ils peuvent être particulièrement agressifs quand ils sont accompagnés de leur progéniture. Ils s’attaquent même parfois à des vaches qui viennent brouter sur les rives du fleuve Niger. « Nous avons déjà donné l’ordre pour que l’animal soit identifié et abattu », a assuré à la télévision le gouverneur de la région de Tillabéri, à l’ouest du pays, Hassoumi Djabirou.

Des hippopotames s’aventurent souvent près de la capitale du Niger, à la recherche d’herbes fraîches ou d’eaux profondes. Un de ces pachydermes a été tué en 2013 par les agents de l’environnement après avoir mortellement mordu un adolescent de la capitale. Ils sèment régulièrement la panique aux alentours de Niamey.