Mieux connaître le Burkina

habitat3.jpg

Initiés dans le cadre d’un projet dénommé « Découverte du Burkina Faso » par le ministère burkinabé de la Culture, des Arts et du Tourisme, deux sites vous permettent de découvrir des aires culturelles du Burkina Faso. Premières étapes : les pays Kassena et Senoufo. Incursion virtuelle au pays des « Hommes Intègres ».

Découvrir le Burkina par ses régions culturelles, c’est le propos du projet «Découverte du Burkina Faso », lancé par le ministère burkinabé de la Culture, des Arts et du Tourisme. Ce projet a pour objectif la création de sites Internet portant sur la découverte des différents « pays » ou « aires culturelles et ethniques du Burkina ». C’est dans ce cadre que sont nés deux sites sur le pays Senoufo et le pays Kassena. Des sites qui vous invitent à une incursion dans le Burkina. Formatés sur le même modèle, ils vous font découvrir de manière précise des sphères culturelles du pays qui en compte huit au total.

Comme si vous y étiez…

habitat3.jpgTourisme, géographie, histoire et société, habitat traditionnel, musiques et danses sont les principales rubriques pour aller à la découverte des différentes populations. Un format qui vous permettra d’avoir des points de comparaison si vous le souhaitez. Les Kassena appartiennent au groupe ethnique des Gourounsi que l’on retrouve au sud du pays et jusqu’à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Le pays Kassena se situe entre le Burkina Faso et le Ghana entre les villes de Pô, Tiébélé, Ziou et Paga. Les Kassena seraient près de 100 000 à vivre dans la province du Nahouri. Leur particularité : un art de la peinture murale que les photos disponibles sur le site vous aideront à apprécier amplement. Les Senoufo, que l’on retrouve au sud-ouest du Burkina mais aussi en Côte d’Ivoire et au Mali, se distinguent, eux, par leur architecture.

greniers_turka.jpgPléthore de greniers et de « cases rondes aux toits de chaumes en forme d’entonnoir renversé ». Une petite fiche vous renseigne sur les caractéristiques de certaines d’entres elles. Le site vous propose également une incursion en images au cœur de la confrérie Dozo. Une confrérie de chasseurs très organisés auxquels on prête des pouvoirs mystiques. Dans la rubrique tourisme, quelques adresses d’hôtels et de sites (physiques, cette fois-ci) à visiter absolument vous sont indiqués. Et quand vous rencontrerez un Coulibaly, vous pourrez dire que l’équivalent senoufo de son patronyme est Soro et que son animal fétiche est la panthère. De même, vous vous amuserez sûrement de cette coutume toute senoufo « des parents en plaisanterie ». Une tradition qui crée des liens indéfectibles entre familles qui se perpétuent de génération en génération. Que dire de plus ? Sinon, félicitations aux instigateurs de ces sites complets et fort judicieusement illustrés.! On attend les autres avec impatience !