Mélissa Kouya : activiste culturelle et influenceuse de mode

Melissa KOUYA, un nom incontournable dans le milieu de la mode camerounaise. En quelques années elle a su s’imposer comme une influenceuse de mode dans son pays. Aujourd’hui, elle donne une interview exclusive à Afrik.com.

AFRIK.COM : Veuillez vous présenter s’il vous plait ?

Mélissa Kouya : Je suis Mélissa Kouya. Je me définis comme une activiste culturelle. Je suis également Présentatrice Tv et Radio, présentatrice et organisatrice en événementiel, modèle photo de publicité, et promotrice des projets Douala Média Buzz un Web magazine, « Mums for life Africa » et tout récemment du projet LES JOURNÉE DELA MODE CAMEROUNAISE en cours de réalisation et dont le Teaser a été dévoilé il y’a plusieurs mois déjà.

AFRIK.COM : D’où est venue votre passion pour la mode ?

Mélissa Kouya : (Rire) Au Fait je ne saurais vous dire exactement où et quand ni même comment cette Passion est née, contrairement aux autres je n’appartiens pas à une famille qui cultive la mode. Toute petite j’adorais être la plus belle d’où ce petit nom de MAMI NYANGA une appellation camerounaise qu’on attribue à toute femme toujours bien vêtue et qui ne passe pas inaperçue. Je m’amusais à réaliser avec mes petits doigts des modèles pour mes différentes poupées à l’aide des chutes de tissus que je demandais au voisin qui lui était couturier et lorsque j’étais adolescente je jouais avec du vernis à ongle ou de la peinture sur mes jeans , t-shirt et mes paires de tennis. Je réalisais même déjà des ceintures, cravates et barrette de cheveux avec le Pagne.

AFRIK.COM : Ou avez-vous fait vos premiers pas dans le domaine de la mode ?

Mélissa Kouya : En dehors des défilés de mode et concours de beauté auxquels je participais au lycée, je peux dire que de manière professionnelle le déclic se présente lorsque je me suis inscrite à CREACOM afin de bénéficier des cours en communication et que je me suis retrouvée en train de participer à des activités de mode.

Par la suite à la télévision (Équinoxe Tv) durant des années les téléspectateurs de l’émission Youthinside  ont pu lire en moi une femme passionnée de mode avec des looks bizarres et accrocheurs pour d’autres (rire).

Dans ce programme j’ai tour à tour présenté le crazy style, le swagg , je m’y plaisais vraiment, j’étais dans mon élément quoi (rire) . Ce qui n’a pas laissé indifférent  plusieurs acteurs de la mode qui ont aussitôt commencé à me solliciter pour la présentation et même l’organisation de leurs événements. C’est ainsi qu’on me verra organisatrice, présentatrice ou  régisseur dans des cérémonies ; directrice artistique de certains projets photos et vidéos à caractère publicitaire  et depuis deux éditions déjà je suis responsable du comité Miss Nguon. Le Nguon qui est la célébration de la culture et la tradition du peuple bamoun. c’est d’ailleurs la plus grande fête culturelle de l’Afrique centrale  et dont la 547e édition se tiendra du 2 au 9 décembre prochain à Foumban. Je profite de l’occasion pour remercier le Docteur Fatimatou Poumié pour cette confiance renouvelée et je serais honorée de compter parmi nos nombreux invités l’équipe de Afrik.com.

AFRIK.COM : Comment décririez-vous votre style en matière de mode ?

Mélissa Kouya : Mon style c’est le *ALL STYLE CHIC* (rire) au fait je n’ai pas de style. J’ai appris à mettre en valeur tout vêtement et me sentir à l’aise, mais attendez-vous toujours à me voir avec des accessoires en pagne , un foulard , des coiffures Afro ou des locks.

AFRIK.COM : Quels sont les noms qui vous inspirent en matière de mode ?

Mélissa Kouya : En réalité ils sont nombreux que ce soit des organisateurs d’événements mode , des créateurs ou mannequins : Adama Paris,  Lisa Folawiyo, IMAN MOHAMED ABDULMAJID, Princesse Esther Kamatari , Roger Paul Zenam, PaThéo, ALPHADI, GILLES TOURÉ…

AFRIK.COM : Vous étiez à la tête de plusieurs évènements de mode au Cameroun, que pouvez-vous nous dire sur cela ? Depuis combien d’années ils existent ? D’où vous est venue l’idée de sa création ? Quelles sont les missions et objectifs de ces évènements ? 

Mélissa Kouya : Pour la petite précision j’ai été à la tête de plusieurs événements en tant qu’organisatrice, collaboratrice et non promotrice. J’ai longtemps nourri l’idée de mettre sur pieds mes propres projets mais je ne me sentais pas encore prête. En Mai 2018 je lance  le concept *MISS MUM AND GLAM CAMEROON* qui est une rubrique de *MUMS FOR LIFE AFRICA* Un projet qui permet à toute femme de s’épanouir dans sa maternité malgré tous les changements physiques, frustrations et obstacles qu’elle rencontre. Aujourd’hui présent dans 4 autres pays notamment  la Côte d’Ivoire, le Congo, le Gabon et le Sénégal. Je remercie ici la styliste marocaine GHADA LAMGHARI promotrice de MOROCCAN FASHION SHOW et cofondatrice dudit projet.

Depuis plusieurs mois aujourd’hui je travaille sur le lancement du projet *LES JOURNÉES DE LA MODE CAMEROUNAISE* qui se tiendra en janvier prochain  dont le Teaser a été dévoilé il y a quelques mois déjà sur les réseaux sociaux. Les objectifs étant de valoriser les acteurs de la mode Camerounaise, de  rendre compétitifs et authentiques les produits camerounais afin de booster d’une certaine manière l’économie de notre pays.

Vous me demandez comment m’est venue l’idée ? (rire)  Honnêtement j’ai toujours rêvé organiser un événement de mode, mais il fallait le faire pour une bonne cause, et le bon prétexte selon moi c’est de réunir tous ces acteurs de la mode Camerounaise.

En ce qui concerne MISS MUM AND GLAM , mes proches et fans ont toujours sollicité me voir porter une couronne de MISS… Parce que pour eux je reflète la beauté physique qu’il faut. Bien plus, je reçois plein de messages des mères qui me demandent des astuces pour avoir un physique comme le mien après leurs accouchements. Suite à cela en tant que MÈRE, j’ai pensé  mettre sur pieds ce concept qui permet aux femmes d’être valorisées au nom de leurs enfants.

AFRIK.COM : Quels sont les difficultés rencontrées à vos débuts ?

Mélissa Kouya : Au fait je suis à mes débuts! Mais s’il faut  se référer à mon parcours jusqu’ici je vais dire SE FAIRE ACCEPTER. Vous savez ce n’est déjà pas évident lorsque vous êtes une  jeune femme, pire encore sans soutien financier; vous avez plein d’idées en tête, vous voulez juste qu’on vous donne l’opportunité de les exprimer, mais au final vos documents se retrouve dans des tiroirs et plusieurs fois en back office j’ai juste eu mes mains pour applaudir malgré moi mes œuvres portées au-devant de la scène par des personnes ayant sollicitées travailler avec moi.   Je suis une personne qui fût longtemps exploitée  (triste) et je pense sincèrement que LES JOURNÉES DE LA MODE CAMEROUNAISE pour moi symbolisent la réalisation d’un rêve d’enfance. Consciente des obstacles qui vont se présenter, je vous fais la promesse de mener à bien ce projet afin de réussir ce gros challenge. De toutes les façons nous ferons le bilan ensemble dans quelques mois après son tout premier baptême (rire). Je profite de l’occasion pour remercier et encourager la jeune et dynamique équipe qui m’accompagne dans ce projet et je reste ouverte à toute collaboration.

AFRIK.COM : Quel est votre combat pour l’évolution de la mode Africaine 

Mélissa Kouya : Nous avons un marché difficile ! Quelques créateurs africains ont ouvert des enseignes en Europe et malgré les méventes, plusieurs ne songent pas à retourner en Afrique parce que ici,  non seulement les moyens de production sont limités, mais ils n’ont pas de soutien. Mon challenge aujourd’hui c’est d’essayer à mon petit niveau de vanter nos  talents et d’amener les Africains à consommer local, d’où la plateforme en ligne LE RÉSEAU DES ACTEURS DE LA MODE AFRICAINE. Parce que la mode africaine peut devenir un acteur important de notre développement

AFRIK.COM : Selon vous quel rôle occupe la femme dans le monde de la mode africaine ?

Mélissa Kouya : La mode n’a pas toujours été un domaine de femmes certes mais au même titre que les hommes, elles jouent aussi un grand rôle; et c’est avec beaucoup de respect et d’admiration que je loue les initiatives de celles qui œuvrent au quotidien pour  la reconnaissance de l’importance de la femme dans ce secteur.

AFRIK.COM : Que pensez-vous de l’avenir de la mode africaine ?

Mélissa Kouya : Elle est prometteuse, il n’y a qu’à voir comment les occidentaux essaient de faire comme nous. C’est récurent aujourd’hui de les voir habillés comme nous sur des plateaux de tv, dans les clips, films… ils participent de plus en plus à nos événements de mode, montent des concepts qui impliquent les Africains. Je pense sincèrement que c’est un signal fort à notre endroit.

AFRIK.COM : Votre mot de la fin.

Mélissa Kouya : Je remercie l’équipe d’Afrik.com qui m’offre l’opportunité de me présenter au monde et de m’exprimer sur mes multiples projets en rapport avec la mode. La mort m’a certes arraché PATOU MANGA, mon meilleur ami  dans ce milieu mais ne m’a pas enlevé le désir de laisser mon EMPREINTE. RIP mon frère!

Je reste consciente d’une chose : « JE SUIS UNE FEMME MAIS J’AI LA FORCE ET LE COURAGE COMPARABLE À CELUI D’UN HOMME » alors marchons d’un même pas et contribuons à l’évolution de notre société.

Vous pouvez m’écrire à l’adresse suivante : mykouyaprojet@yahoo.com

Facebook/instagram : Mélissa Kouya

CRÉDIT PHOTO : STUDIO 9 DOUALA