Mboa Tour, « Music 237 » un concept novateur qui valorise la musique camerounaise

Le stade Cicam de Douala a fait sa plus belle toilette le samedi 18 mai 2019 pour accueillir la finale du tournoi Mboa Tour.

Durant ce tournoi, les institutions universitaires s’affrontent sur le terrain de la musique pour déterminer un vainqueur. Cette édition, le prétexte était bien choisi puisqu’à la veille de la fête nationale de l’unité, quoi de mieux que la musique pour unir les camerounais.

Ce samedi 18 mai, c’est le stade Cicam qui a servi de cadre à ce show grandeur nature. En dehors des jeunes étudiants qui étaient en compétition, des artistes confirmés et pas des moindres ont assuré le spectacle tout au long de la soirée. Après le passage du dernier vainqueur du concours Mutzig star, ce sont le rappeur Metushelah et la chanteuse de Makossa Nicole Mara qui ont quitté leurs fauteuils de jury pour prester de fort belle manière et mettre la foule en condition avant l’arrivée des guest-stars.

De shura à Prince Ndedi Eyango en passant par Coco Argentée, les artistes ont insisté sur le message d’unité et de vivre ensemble. Si Shura a dû descendre du podium pour ressentir la ferveur du public, Prince Ndedi Eyango quant à lui a ressorti son répertoire éternel qui traverse le temps mais reste d’actualité parce qu’abordant les questions qui sont comme par magie toujours d’actualité même aujourd’hui.

L’arrivée de Nyangono du Sud renommé Nyangono du Cameroun pour la circonstance va complètement rendre le public hystérique. Sur des airs de Foup-Fap mais aussi de Foup-Fap Tamponnement (sa dernière chanson) celui qui se veut le conseiller de la jeunesse a une fois de plus mesurer son « élevage » à Douala mais alors de façon « dévastatrice ».

Après le passage de Nyangono du Sud, l’artiste Maahlox le vibreur a quant à lui « fini avec » comme on le dit trivialement. L’auteur du titre « la bière c’est combien ici ? » a rajouté sa dose de folie dans un public qui a complètement envahi le podium au fur et à mesure que Maahlox égrainait son répertoire que la foule reprenait en chœur on aurait dit l’hymne national.

A la fin des courses, Maahlox va s’imposer en membre du jury contraint de lire les résultats de la compétition de musique ceci à cause d’un public qui ne souhaite pas voir sa star quitter le podium.

A la lecture des résultats, l’Institut universitaire du Golfe (IUG) s’impose largement devant l’université de Douala. Une compétition où étaient pris en compte comme critères de notation : le chant, la prestation scénique mais aussi l’adhésion du public et à ce jeu, c’est IUG qui a su tirer son épingle du jeu et a remporté la somme d’un million de francs prévue pour le vainqueur de cette édition du Mutzig Tour.

Créé par MÜTZIG pour de plus en plus rapprocher les mélomanes de la musique du ‘’Mboa’’, il s’agit d’un grand évènement qui est le couronnement du Légendaire Concept « MÜTZIG STAR ».
Plusieurs animations structurent le programme Mboa tour au cours duquel les lauréats Mützig Star sont présentés au public. L’ambiance est plus rafraîchie par le parterre de stars de la musique camerounaise qui les accompagnent. Nous pouvons citer entre autres Nicole Mara, Boudhor, Mutschesela, Mathematik,  Locko, Dynatiie Le Tigre, Daphnee et bien d’autres.
L’apothéose à laquelle les populations de Douala étaient conviées a eu lieu le 18 mai dernier. C’était un véritable cocktail de ‘’ MUSIC 237’’ avec les meilleurs artistes du Mboa.