Mauritanie : Sidi Mohamed Ould Taleb Amar, nouveau Président de l’UPR, parti au pouvoir

Sidi Mohamed Ould Taleb Amar

L’Union Pour la République (UPR), parti au pouvoir en Mauritanie, est dans une logique de fermer définitivement la page de l’ancien Président Mohamed Ould Abdel Aziz. En effet, l’ingénieur Sidi Mohamed Ould Taleb Amar, actuel Directeur général de la Société Nationale des Eaux (SNDE), a été choisi comme nouveau président de la formation politique.

Tourner définitivement la page de l’ancien président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz, actuellement en conflit ouvert avec son successeur, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, telle semble être la logique de l’Union Pour la République (UPR), parti fondé en 2009 par le premier nommé et qui a porté récemment le second au pouvoir.

En effet, au terme des travaux du deuxième congrès de l’UPR, ouverts dans la matinée du samedi 28 décembre 2019, au palais des congrès « Al-mourabitounes », à Nouakchott, en présence de plus de 2 200 délégués, le choix a été porté sur l’Ingénieur Sidi Mohamed Ould Taleb Amar, actuel Directeur général de la Société Nationale des Eaux (SNDE), un fidèle à l’actuel chef de l’Etat, pour présider aux destinées du parti.

« L’UPR vit une crise profonde, elle subit une action de sape, anticonstitutionnelle, dans l’illégalité absolue, de la part de gens qui ne sont même pas membres du parti, sur ordre du pouvoir », avait déclaré, le 20 décembre dernier, l’ex-Président Mohamed Ould Abdel Aziz, lors d’une conférence de presse, à son domicile, à Nouakchott. Et de toute évidence, cette nouvelle donne contribue à sa mise à l’écart de la scène politique.

Arrivé à la Magistrature suprême à la faveur d’un coup d’Etat, en 2008, puis élu en 2009 et réélu 2014, Mohamed Ould Abdel Aziz a été un acteur principal de la première transition entre deux Présidents élus dans un pays longtemps plongé dans un rythme de coups d’Etat militaires. Son dauphin n’était autre que l’actuel locataire de la présidence de la République, l’un de ses plus fidèles compagnons, par ailleurs ex-chef d’état-major général des Armées.

C’est dans ses conditions qu’il lui a transmis le pouvoir, tout en gardant son ambition de contrôler le parti qu’il a créé. Ce qui n’a pas été du goût du nouvel homme fort de la République qui ne tarda pas à mettre la main sur le parti, d’autant plus que l’immense majorité des députés s’étaient déjà ralliés à sa cause, au détriment de l’ancien Président.

Natif de Timbedra, M. Ould Taleb Amar nouveau président de l’UPR est originaire du Hodh Charghi. Bachelier de la série D en 1982, il a obtenu son diplôme d’ingénieur en hydraulique en Russie. Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique dans le gouvernement de l’ex-Président Ould Taya, il a été par la suite Ambassadeur en Russie puis aux Etats-Unis d’Amérique, avant d’atterrir à la tête de la Société Nationale des Eaux.