Maurice, Coronavirus : le rapatriement des ressortissants mauriciens de Chine en question

Par crainte d’être contaminés par le coronavirus, de nombreux ressortissants mauriciens séjournant en Chine demandent à être rapatriés. Le ministre mauricien des Affaires étrangères, Nando Bodha, a donné des explications sur les procédures à suivre pour une telle requête.

Ainsi, les Mauriciens vivant en Chine qui désirent rentrer sur l’île ont jusqu’au 20 février pour signifier leur intention d’être rapatriés. Actuellement, 268 Mauriciens séjournent en Chine. 52 seulement ont exprimé une demande de rapatriement, à cause de la propagation du coronavirus. Le ministère dit toujours attendre les autres demandes.

Selon toujours le ministre des Affaires étrangères, une fois la date du 20 février dépassée, 10 jours supplémentaires seront nécessaires aux autorités mauriciennes pour organiser le rapatriement de ressortissants mauriciens sur l’île.

Pour pouvoir déposer leurs demandes, les Mauriciens établis en Chine doivent entrer en contact avec l’Ambassade de Maurice sur les lieux. Ils peuvent également contacter la cellule de crise à Maurice pour signifier leur demande d’être rapatriés ou pour signaler des cas suspects ou urgents.

M.Bodha a tenu à souligner que certaines catégories de personnes, dont les officiers de la Fonction publique en formation en Chine pour le compte du gouvernement ainsi que les boursiers mauriciens partis étudier en Chine, seront prises en charge par l’État. Les autres ressortissants mauriciens qui séjournent en Chine pour d’autres motifs seront rapatriés à leurs propres frais.

Sont inclus dans cette catégorie les personnes en déplacement pour affaires, les étudiants qui ne sont pas boursiers ou encore les touristes en séjour en Chine. Les mauriciens rapatriés seront évidemment placés en quarantaine jusqu’à ce qu’ils ne présentent plus de risque de contamination pour la société.