Maroc : quand Mohammed VI revalorise la culture

La culture a été très présente cet été au Maroc. Au programme : festivals, retour de l’Boulevard et surtout, la nomination de nombreuses personnalités du monde de la culture par le Roi Mohammed VI.

(De notre correspondante à Rabat)

Comme chaque année, c’est le festival d’Essaouira qui donne le coup d’envoi de l’été. Organisé le dernier week-end de juin, le festival donne le ton. Tanger a eu son festival Twiza, Casablanca a vu le retour du sien après deux ans d’absence, Agadir s’est enflammé aux sons de Timitar, et ce n’est pas fini. En septembre, le Festival Jazz du Chellah arrive à Rabat, suivi du grandiose Tanjazz à Tanger. Mais ce qui a attiré l’attention, c’est le nombre de nominations royales faites auprès des personnalités du monde de la culture.

Nominations royales

Lors du dernier discours de la fête du Trône, le roi Mohammed VI a appelé à la valorisation de l’art et des artistes marocains. Ainsi, il a rendu hommage aux artistes marocains dans le cadre de la célébration de la fête de la Jeunesse. Mekki Meghara, Miloud Labyed, Fatima Rwayed, Mohamed Benbrahim ont ainsi été décorés à titre posthume du Wissam Al Moukafaa Al Watania de l’ordre de commandeur. Ont bénéficié du Wissam Al Moukafaa Al Watania de l’ordre de commandeur tous les artistes Abdelkébir Rabie, Fouad Bellamine, Abdelouahab Doukkali, Mahmoud Idrissi, Fathallah Mghari, Noureddine Lakhmari, Farida Belyazid, Mohamed Miftah, Abdelhaq Zerouali, Said Naciri Hassan El Fad.??Ont été également décorés les artistes Mohamed Mghari (Momo), fondateur du festival Boulevard, Abdelghafour Mohcine (Vigon), Hamid Zahir, Haja Hamdaouiya, Mohamed Bajeddoub, Najat Aatabou, Saadia Bettah (Souad Saber), Samia Aqario, Taoufiq Hazib (Big) Mohamed Majd (à titre posthume), Saida Charaf, Dounia Batma et le chanteur de rap Oussama Dalouli (Komy). Le roi a aussi décoré les membres des groupes H’kayne, F’naire et Mazagan.

Le retour de l’Boulevard

Après deux années d’absence pour raisons financières, l’Boulevard revient pour un festival, du 13 au 22 septembre, à la Fabrique culturelle des abattoirs, au Boultek centre de musiques actuelles et au stade du COC. Au menu, musique, street art, sport de rue, graffiti, cirque, impro théâtre et souk associatif. Une belle victoire pour celui qui vient de se faire décorer par Sa Majesté !