Maroc : Mohammed VI s’invite dans la crise centrafricaine

Le Maroc entend contribuer activement aux efforts mis en oeuvre pour rétablir la paix et l’ordre en Centrafrique et faire cesser la spirale d’attaques et représailles violentes à caractère confessionnel qui visent la population.

Le Maroc entend contribuer activement aux efforts mis en oeuvre pour rétablir la paix et l’ordre en Centrafrique et faire cesser la spirale d’attaques et représailles violentes à caractère confessionnel qui visent la population. C’est du moins ce qui ressort d’un entretien entre le Président français et le Roi du Maroc.

Selon la MAP qui a repris un communiqué du Cabinet royal, François Hollande et Mohammed VI se sont entretenus ce mardi sur la question de la Centrafrique. Les deux chefs d’Etat ont insisté sur « l’urgence de créer des conditions propices pour un dialogue inclusif qui permet à l’ensemble des composantes du peuple centrafricain de réaliser la concorde nationale et d’amorcer un processus de transition démocratique pacifiée, dans le cadre du respect de l’unité nationale ».

Le Roi Mohammed VI a souligné que fort de ses « relations historiques avec toutes les composantes confessionnelles et politiques de la Centrafrique, le royaume du Maroc entend contribuer activement aux efforts mis en oeuvre pour rétablir la paix et l’ordre dans ce pays frère, et faire cesser la spirale d’attaques et représailles violentes à caractère confessionnel qui visent la population, notamment la communauté musulmane. Ce qui constitue un développement hautement préoccupant et particulièrement inhabituel pour le continent africain ».

François Hollande et Mohammed VI ont, selon le site, souligné l’importance d’une protection équilibrée et non discriminatoire à l’égard de toutes les communautés religieuses et ethniques de la Centrafrique, souligne le communiqué royal.