Maroc : les salaires et les minimas sociaux en hausse

Les Marocains verront leurs salaires augmenter le 1er mai prochain, notamment les fonctionnaires. Le gouvernement et les principaux syndicats sont parvenus à un accord ce mardi.

Le Premier ministre marocain Abbas El Fassi et les représentants des principales centrales syndicales ont signé mardi soir un accord qui prévoit notamment la hausse des salaires des fonctionnaires. Cette décision intervient à la suite de la troisième manifestation à laquelle le Mouvement du 20 février à appelé ce dimanche 24 avril. Des es milliers de Marocains ont de nouveau défilé dans plusieurs villes pour réclamer des réformes politiques et de meilleures conditions de vie.

Des réponses économiques adressées aux manifestants

Les syndicats réclamaient des hausses de salaires et menaçaient d’organiser une grande marche de protestation le 1er mai à l’occasion de la fête du travail. Les fonctionnaires de l’administration publique, des collectivités locales et des établissements publics verront leur salaire augmenter de 600 dirhams, un peu plus de 50€, dès le 1er mai. Par ailleurs, le salaire minimum augmentera de 20€ tous les mois à partir de juillet. Quant au revenu minimum pour un retraité, il passera de 600 dirhams à 1000 dirhams (de 50 à 90 euros) par mois. De même, le quota de promotion interne passe à 33% en deux étapes (de 28% à 30% à partir de janvier 2011 et de 30% à 33% à partir de janvier 2012

Cette série de mesures vient s’ajouter à d’autres, comme la promesse d’embauche dans la fonction publique pour plus de 4 000 diplômés chômeurs, et ce, sans concours. Mardi, le roi Mohammed VI avait déjà annoncé la valorisation du salaire minimum agricole (SMAG), le salaire mensuel d’un ouvrier agricole, qui est aujourd’hui de 150 euros.