Maroc : le procès du baiser interdit ajourné

Pour avoir sur Facebook diffusé une photo d’eux en train de s’embrasser devant leur collège de Nador (nord-est du pays), deux adolescents marocains de 14 et 15 ans ont été poursuivis. Ouvert ce vendredi matin au tribunal de première instance de la ville, en présence de la jeune fille incriminée, le procès a été ajourné au 22 novembre. Selon l’article 483 du code pénal marocain, l’acte posé par ces jeunes adolescents est passible d’un peine de prison allant d’un mois à deux ans.