Maroc : la princesse Mozah Bint Nasser du Qatar a tenté de joindre Lalla Salma

Lalla Salma

La princesse Mozah Bint Nasser, l’une des épouses de l’émir émérite du Qatar, aurait tenté d’entrer en contact téléphonique avec la princesse Lalla Salma, séparée du roi Mohammed VI du Maroc. La suite ?

L’information, selon Maghreb Online, a été révélée par El Confidencial, qui a indiqué que la princesse Mozah Bint Nasser, l’une des épouses de l’émir émérite du Qatar, a une fois tenté d’entrer en contact téléphonique avec la princesse Lalla Salma du Maroc.

C’est dans un article publié ce mercredi 20 mars 2019 que l’ancien correspondant d’El País à Rabat, Ignacio Cembrero, citant des sources marocaines proches de la famille royale, a précisé que « d’autres femmes, d’autres maisons royales arabes, qui ont également essayé ces derniers mois de la contacter, mais sans succès. Les appels auxquels elle n’était pas autorisée à répondre ne sont qu’une des restrictions auxquelles l’épouse du roi du Maroc est désormais soumise », écrit Maghreb Online. La réponse du palais de Rabat, selon la source du journal, était : « la princesse Lalla Salma n’était pas disponible ».

A lire : Maroc : Lalla Salma enfermée dans un des palais du roi Mohammed VI ?

Rappelant le magazine Hola !, qui se dit convaincu qu’après le divorce, Lalla Salma « restera en dehors de la sphère publique, mais pas de la vie privée, du fait qu’elle est encore très présente dans la vie de ses enfants », Ignacio Cembrero souligne qu’ « un an après la publication de l’exclusivité, on ne sait même pas si l’ex-femme jouit encore du titre de princesse qui a été donné à la jeune informaticienne le 21 mars 2002, lorsqu’elle a épousé le souverain alaouite au Palais Royal à Rabat ».

Près de quinze mois que Lalla Salma est loin des projecteurs marocains et même du monde entier. Aucune nouvelle, officieuse, encore moins officielle de celle qui fut la Première dame du Maroc. Donnant lieu à des supputations de toute sortes s’agissant de Lalla Salma née Bennani, dont le sort fait l’objet de toutes les curiosités.