Maroc : il est condamné à 10 mois d’emprisonnement après l’agression contre son élève

Dans la soirée du lundi 27 janvier, le tribunal de première instance de Taroudant a pris sa décision dans le dossier de l’enseignant accusé d’avoir agressé physiquement l’une de ses apprenantes. D’après le quotidien marocain Al3mK, le tribunal l’a reconnu coupables des faits et a prononcé à son encontre une condamnation de 10 mois de prison dont 6 en sursis. Cette peine est assortie du paiement d’une indemnité s’élevant à 40 000 dirhams.

Une audience préliminaire avait eu lieu le lundi précédent et le juge avait auditionné les témoins de la scène notamment la victime, une jeune apprenante du nom de Mariam, avant de renvoyer l’audience au lundi 27 où il a finalement pris sa décision.

Quelques heures avant le verdict du juge, l’avocat de l’enseignant incriminé avait fait des commentaires sur le procès en cours. Certains éléments fondamentaux du dossier seraient jonchés de contradiction surtout les témoignages des habitants de Taroudant et des élèves, a-t-il dénoncé. Pour lui, cette affaire est vide de sens et ne nécessite pas toute cette mobilisation médiatique qui se crée autour. Le lieu naturel d’un enseignant, c’est sa salle de classe, pas une prison, a-t-il rajouté.

Des compensations matérielles exigées

De l’autre côté, la famille de la victime est restée ferme sur sa version originelle. Elle exige que le professeur paye des compensations matérielles pour le dommage causé à la jeune fille, faisant notamment référence aux ecchymoses au niveau de ses yeux qui pourrait représenter un danger pour son avenir.

L’affaire en question remonte au 7 janvier dernier où Mariam est rentrée chez elle avec les ecchymoses noires au niveau des yeux. Ses parents ont accusé son enseignant d’en être le responsable ; accusations que l’enseignant avait niées en bloc.

Mais le Tribunal de Taroudant a ordonné son arrestation le 14 janvier avant de prononcer sa condamnation ce 27 janvier.