Maroc-Guinée : les grandes décisions de Mohammed VI et Alpha Condé

La visite de travail du roi Mohammed VI à Conakry a été l’occasion pour le Maroc et la Guinée de dynamiser leurs relations de coopération bilatérale. Quels sont les principaux accords signés durant ce voyage ?

La visite de travail du souverain Mohammed VI en Guinée s’achève ce mercredi. Une vingtaine d’accords et de conventions dans le cadre de la coopération guinéo-marocaine ont été signés. Ils concernent, entre autres, les secteurs de l’hydraulique, de l’énergie et des mines, du tourisme, de la pêche ou encore de l’éducation. La cérémonie de signatures s’est déroulée en présence du Roi marocain et du Président guinéen, Alpha Condé.

Les deux dirigeants s’étaient préalablement entretenus en tête-à-tête lors de l’arrivée lundi de Mohammed VI à Conakry. Le monarque avait d’ailleurs reçu ce jour-là un accueil chaleureux de la part de la population.

Du logement à la mosquée

Mohammed VI a visité le quartier de Coléah, dans la commune de Matam. Cette ancienne cité, qui abritait jadis des fonctionnaires de police, sera reconstruite par une société marocaine, afin de loger de nouveau les policiers. Et ce sont 1 900 logements qui seront construits, selon des déclarations faites à la cérémonie de pose de première pierre.

Le souverain a également visité la grande mosquée de Conakry où il a fait déposer 10 000 exemplaires de coran offerts par le royaume aux fidèles musulmans guinéens. Mohammed VI a également lancé les travaux de rénovation de la mosquée Fayçal, pour un coût estimé à 400 000 euros dont les travaux et le financement seront assurés par le Maroc. Au moins 500 imams guinéens se sont vus offerts une bourse par le Roi. Ils devront en retour suivre une formation d’imam au Maroc.

600 hommes d’affaires au rendez-vous

Une rencontre entre hommes d’affaires marocains et guinéens a été organisée aux cases de Bellevue, dans la banlieue de Conakry, afin d’explorer les opportunités qu’offrent la Guinée en matière agricole, commerciale et touristique… Les hommes d’affaires marocains, au nombre de 600, ont été très réceptifs aux demandes d’investissements de leurs homologues guinéens.

Mohammed VI doit quitter Conakry ce mercredi après-midi après l’inauguration d’une unité industrielle créée par des opérateurs marocains et guinéens et après la visite d’une usine de ciment. La Guinée est la troisième étape d’une tournée qu’il effectue depuis le 18 février en Afrique subsaharienne. Avant d’arriver en Guinée, le souverain marocain était au Mali et en Côte d’ivoire. Il conclura sa tournée avec le Gabon, dernière étape de son périple.