Maroc : falsification de visas et de passeports, plusieurs personnes interpellées

Alors que plusieurs dizaines de milliers d’Africains tentent illégalement de rallier l’Europe, chaque année, par le biais du Maroc, notamment au moyen d’embarcations de fortune, les forces de l’ordre ont interpellé plusieurs personnes pour falsification de visas, de passeports et de cartes de séjour au royaume.

Mardi 24 décembre 2019, huit personnes au total ont été interpellées par les forces de l’ordre pour leur présumé lien avec un réseau spécialisé dans la traite d’humains et de fabrication de faux papiers, ont annoncé les autorités marocaines.

Après avoir perquisitionné les résidences des suspects, la police y avait découvert des visas falsifiés, des cartes de séjour dans des pays européens et de faux passeports pour des personnes qui envisageaient immigrer clandestinement. C’est du moins ce qui ressort du communiqué du Bureau Central d’Investigation Judiciaire, publié mercredi.

La perquisition avait aussi abouti à la saisine de trois voitures, de plusieurs téléphones portables et d’appareils électroniques aux domiciles des suspects.

A l’aéroport international Mohammed V, situé dans l’ouest du Maroc, en périphérie de la capitale Casablanca, un candidat à l’immigration a d’ailleurs été arrêté. Le communiqué ne donne aucune précision en ce qui concerne les pays d’accueil ciblés par les falsificateurs ni la nationalité des personnes arrêtées.

Les dirigeants marocains ont ouvert une enquête judiciaire pour essayer de découvrir l’existence d’éventuelles ramifications du réseau criminel sur le territoire marocain et dans d’autres pays. Le nombre des personnes en possession de ces papiers et qui voyagent avec n’est toujours pas connu.