Maroc : la décision de Mohammed VI après l’accident de train qui a fait 7 morts

Au Maroc, un train de passagers a déraillé à une vingtaine de kilomètres au nord de Rabat, faisant sept morts et une centaine de blessés. Les détails.

Drame au Maroc où un train de passagers a déraillé à une vingtaine de kilomètres au nord de Rabat, faisant sept morts et une centaine de blessés. L’accident est survenu ce mardi 16 octobre 2018, vers midi à Sidi Bouknadel. Selon l’agence marocaine de presse, outre les sept décès, sept blessés graves sont à déplorer dont un se trouve en réanimation et trois en soins intensifs à l’hôpital militaire de Rabat.

Mohamed Rabie Lakhlie, directeur général de l’ONCF, qui s’est rendu sur place, où se trouvaient des experts de la compagnie venus élucider les circonstances de la catastrophe, a indiqué qu’ « une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l’accident », ajoutant que « ce genre d’accident est très rare au Maroc, le dernier que nous avons connu remonte à il y a 30 ans, en 1993, et était beaucoup plus grave ».

Sous le choc, les Marocains ont pris d’assaut les réseaux sociaux et ont tiré à boulets rouge sur la compagnie ferroviaire. Parallèlement, un communiqué du cabinet royal a indiqué que le roi Mohammed VI a décidé de prendre en charge les frais d’inhumation des victimes. Quant aux blessés, sur instructions du souverain, ils sont pris en charge par l’hôpital militaire de Rabat.