Maroc : 16 éléments de la garde de Mohammed VI tués

Le ciel semble s’abattre sur le roi Mohammed VI du Maroc. Alors que son peuple ne décolère toujours pas, suite à la grâce royale accordée au pédophile espagnol Daniel Galvan, voilà que le souverain perd seize éléments de sa garde rapprochée.

Mohammed VI vit des heures sombres. L’on n’a pas encore fini pas avec l’affaire Daniel Galvan, ce pédophile espagnol « gracié par erreur », voilà que le roi du Maroc perd des éléments de sa garde rapprochés.

Seize membres de la garde royale ont été tués et quarante-deux autres blessés, ce samedi 10 août. L’accident s’est produit ce samedi un peu avant l’aube, près d’Al-Hoceïma, dans le nord du Maroc. Les membres de la garde royale se rendaient pour préparer une visite du roi Mohammed VI. Le véhicule est tombé dans un ravin qui a une profondeur de 200 mètres. L’on apprend que le roi doit se rendre dans les prochaines vingt-quatre heures dans cette région où s’est produit l’accident de la route.

Cet accident survient donc au moment où le peuple marocain n’a pas encore digéré l’affaire Daniel Galvan. Ce pédophile qui a abusé de onze enfants avait été libéré en même temps que 47 autres Espagnols, à travers une grâce royale. Ce qui avait pour effet de faire sortir les Marocains dans les rues, afin de manifester leur indignation. Sauf que la police va sévèrement réprimé ces sit-inneurs. Ce qui a poussé des Ong, au nombre de 21, à porter plainte contre les institutions, le ministère de l’Intérieur en l’occurrence. A travers le ministre de l’Intérieur, c’est carrément la personne Mohammed VI qui est visée par cette plainte. Et cet accident, qui a causé la mort de 16 éléments de la garde royale, vient de corser l’addition pour le moral du roi Mohammed VI.