Mandela, dans un état « végétatif » ou « critique mais stable » ?

Nelson Mandela, hospitalisé depuis le 8 juin, serait dans un état végétatif permanent. C’est du moins ce que révèle un document judiciaire datant du 26 juin, rendu public ce jeudi. Les médecins de Madiba démentent cette information.

Plusieurs versions circulent quant à l’état de santé du héros de la lutte anti-apartheid. Un document judiciaire rendu public par l’AFP, datant du 26 juin, indique que Nelson Mandela serait dans un état végétatif permanent, ce que la Présidence de la république dément formellement, en déclarant que Madiba se trouve « dans un état critique, mais stable ».

Informations contradictoires

Les informations émanent de sa famille, de la Présidence sud-africaine mais aussi d’un de ses camarades de lutte. Ainsi pour sa famille, qui aurait rédigé le document judiciaire, Nelson Mandela se trouverait dans un « état végétatif permanent ». Il serait donc sans activité cérébrale et sous assistance respiratoire. D’après ce document, les médecins « auraient recommandé à la famille de le débrancher » afin de lui éviter plus de souffrance. Ces informations ont poussé la Présidence à rédiger deux communiqués ce jeudi. Dans le premier, il déclare que Nelson Mandela est « dans un état critique, mais stable ». Dans un second communiqué, les médecins ont affirmé que Nelson Mandela ne se trouve pas dans un état végétatif, plutôt dans un « état critique mais, stationnaire ».

Denis Golberg, camarade de lutte de Nelson Mandela, qui lui a rendu visite, s’est exprimé sur l’état de santé de son ami, en déclarant que « Nelson Mandela est sans doute très malade » mais « conscient ». De plus, d’après Denis Goldberg, Nelson Mandela a « même essayé de bouger ses yeux et sa bouche quand je lui ai parlé ».

Le document judiciaire, qui contredit les avis médicaux et les déclarations de la Présidence, avait été transmis à la justice par les membres de la famille de Nelson Mandela à la Cour de justice de Mthatha, dans le cadre de l’affaire des sépultures qui divise la famille Mandela.
Cette dernière avait saisi la justice pour que les corps des trois enfants de Mandela, décédés, soient transférés à Qunu. Le juge avait ordonné, ce mercredi, l’exhumation des corps. La justice a donc donné tort au petit-fils de Mandela, qui lors d’une conférence de presse, ce jeudi, a souhaité que les corps restent à Mvezo, le village d’enfance de Mandela.
Etat végétatif ou état critique, mais stable? Les versions pullulent. La question qui taraude tous les esprits, notamment ceux des populations sud-africaines dans l’angoisse, est de savoir ce qui est réellement arrivé à Tata Mandela, leur cher et bien aimé héro.