Malick Noel Seck gracié et libre

Le procès de Malick Noël Seck a fait couler beaucoup d’encre au Sénégal. Poursuivi pour « outrage à magistrat », « menaces de mort » et « offense au chef de l’Etat », le secrétaire général de Convergence socialiste, une structure proche du PS sénégalais avait été condamné en première instance à deux ans de prison ferme avant de voir sa peine ramené à un an par la Cour d’Appel de Dakar début janvier. Une grâce présidentielle lui a permis de sortir dès aujourd’hui, mais Malick Noel Seck a déclaré qu’il ne se sentait pas libre « car le peuple sénégalais n’est pas libre ». Il organisera une conférence de presse après le magal de Touba, célébré jeudi, annonce l’APS.

Lire l’article : Sénégal : Un opposant face à la Justice