Mali : reprise des affrontements entre l’armée et le MNLA

Au moins trois rebelles du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) ont été tués dans des affrontements avec des soldats de l’armée malienne et de l’ONU, près de la ville de Menaka, dans le nord-Mali.

Les tensions sont de nouveaux vives entre les deux frères ennemis. Au moins trois combattants touaregs du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) ont été tués vendredi dans un affrontement avec l’armée malienne et des soldats de l’ONU, près de la ville de Menaka, située à environ 400 km au sud de Kidal, fief du MNLA, dans le nord du Mali.

L’information a été donnée par un responsable militaire malien qui annonce que les combats ont eu lieu après que des hommes du MNLA aient attaqué une patrouille mixte de l’armée malienne et de la MINUSMA, la force de l’ONU au Mali. « Ils ont tiré les premiers. La patrouille n’a fait que riposter », a précisé le responsable militaire. De son côté, Olivier Salgado, porte-parole de la MINUSMA, a confirmé l’attaque et parlé d’au moins un mort parmi les combattants touaregs. « Deux suspects ont été arrêtés et un véhicule transportant des armes a été saisi », a-t-il déclaré à Reuters.

Depuis l’entrée de l’armée malienne à Kidal, fief des Touaregs du MNLA, les tensions sont particulièrement vives entre les deux parties.