Mali : quand Al-Qaida revendique le meurtre des deux journalistes de RFI

Al-Qaida au Maghreb islamique vient de revendiquer le meurtre odieux des deux journalistes de Radio France Internationale, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, enlevés puis assassinés samedi dernier à Kidal.

Un visage vient d’être mis sur les criminels qui ont mis fin à la vie des deux envoyés spéciaux de la chaîne mondiale, Radio France Internationale. Le meurtre crapuleux des deux journalistes de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, vient d’être revendiqué. Al-Qaida au Maghreb islamique vient d’annoncer que c’est son mouvement qui a assassiné les deux journalistes.

C’est à travers un message on ne peut plus clair qu’AQMI a revendiqué le meurtre des deux journalistes de RFI. Selon le mouvement, « cette opération intervient en réponse aux crimes commis par la France contre les Maliens ». en réalité, c’est l’agence mauritanienne Sahara Médias qui a affirmé, ce mercredi 6 novembre 2013, avoir reçu une revendication d’Al-Qaïda au Maghreb islamique pour le meurtre le samedi 2 novembre dernier des deux journalistes français de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, au Mali. « Cette opération intervient en réponse aux crimes commis par la France contre les Maliens et à l’oeuvre des forces africaines et internationales contre les musulmans de l’Azawad », indique le communiqué dans lequel AQMI ajoute que l’enlèvement suivi de l’assassinat des deux journalistes français constitue le minimum de la facture que « le Président français François Hollande et son peuple doivent payer en contrepartie de leur nouvelle croisade ».

Le patron du site internet Sahara Médias, Abdallah Mohamedi, a confié avoir reçu cette revendication dans un courriel adressé par des combattants obéissant à Abdelkrim al Targui, un Touareg qui était proche d’un des principaux chefs d’AQMI au Mali, Abou Zeïd, tué en début d’année.