Mali : Ménaka toujours entre les mains des mouvements pro-Bamako

En dépit de l’accord sécuritaire entre le gouvernement malien et les rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad à Alger, qui prévoit le départ de Ménaka des groupes armés pro-Bamako, ces derniers n’ont toujours pas quitté la ville.

Ménaka est toujours aux mains des groupes armés pro-gouvernement. En effet, après une visite de terrain, ce mardi 16 juin 2015, dans la ville, de la mission de l’ONU, les groupes armés pro-gouvernementaux ont annoncé qu’ils ne quitteront pas la ville malgré un accord signé à Alger avec le gouvernement malien qui prévoyait leur départ.

Les représentants de la mission de l’ONU au Mali (MINUSMA), de retour de Ménaka, ont affirmé que les groupes armés pro-gouvernement n’ont nullement l’intention de quitter la ville dans l’état actuel des choses. Selon Maître Harouna Toureh, « les populations de Ménaka nous ont demandé de rester parce qu’ils estiment que ni la MINUSMA, ni l’armée malienne, en l’état actuel, ne peuvent apporter la sécurité ».

Face à cette situation, la Coordination des mouvements de l’Azawad est montée au créneau en déclarant s’en tenir « au document que nous avons signé à Alger et nous pensons que les groupes armés doivent quitter Ménaka et arrêter de faire monter les enchères, la sécurisation de la ville confiée à la MINUSMA ».

Le 20 juin prochain aura lieu la signature de l’accord de paix. La présence de toutes les parties est fortement compromise au regard de la situation.