Mali : les otages de Kidal avaient les yeux bandés

On en sait un peu plus sur les conditions de détention des quatre agents électoraux et de l’élu, enlevés samedi, dans la région de Kidal, au nord-Mali. Le cerveau de la bande des ravisseurs, Baye Ag Dikhane, un responsable du Mnla (Mouvement national pour la libération de l’Azawad), une frange de la rébellion touareg, a été arrêté ce dimanche. Selon une source militaire, les otages avaient les yeux bandés sur la distance de 150 qui séparait la mairie où ils ont été enlevés et le point de chute des ravisseurs. A rappeler que le cerveau de la bande, Baye Ag Diknane, se trouve entre les mains des forces de sécurité internationales qui veulent en savoir plus sur les raison s de cet enlèvement, survenu à une semaine de la Présidentielle, prévue le dimanche 28 juillet prochain.