Mali : Al-Qaïda revendique deux attaques contre la force de l’ONU

Les attaques du groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) au Mali se multiplient. En effet, ce dimanche, l’organisation a revendiqué deux attaques contre la force de l’ONU perpétrées le semaine dernière dans le nord du pays.

L’attaque à la roquette d’une base de la mission des Nations unies au Mali (MINUSMA) le 25 mai dernier a été revendiquée ce dimanche par AQMI. En effet, dans un appel téléphonique à l’agence de privée mauritanienne Al-Akhbar, le groupe a reconnu sa responsabilité dans cette attaque sans donner plus de détails. Il a également revendiqué une attaque à l’explosif contre un convoi le 28 mai dernier.

Cette attaque contre les chefs des militaires et policiers de la mission des Nations unies avait fait trois morts selon l’ONU. En effet, au lendemain de cette attaque, l’institution onusienne avait fait état de trois Casques bleus originaire du Burkina Faso blessés tout en précisant que le convoi avait heurté une mine sur l’axe Teherge-Tombouctou au nord du pays.

Cet acte de violence a immédiatement été condamné par le conseil de sécurité de l’ONU qui a précisé la présence dans le convoi des chefs de la force militaire et de la police. En effet dans le véhicule se trouvait le général danois Michael Lollesgaard et le chef djiboutien de la police de la MINUSMA Awale Abdounasir. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’attaque visait ces deux militaires.

En deux ans, la MINUSMA a perdu 35 militaires à la suite de 78 attaques, 249 militaires ont été blessés dont 155 grièvement selon le secrétaire général de l’ONU Arnaud Akodjénou, qui a tenu à leur rendre hommage lors d’un discours prononcé le 29 mai dernier. Le nord du Mali est le théâtre d’attaques quasi quotidienne de groupes djihadistes armés depuis 2012.