Lutte contre le terrorisme : la France annonce de nouvelles opérations militaires dans le Sahel

Le Président français Emmanuel Macron saluant les troupes françaises

De nouvelles opérations militaires de la France et de ses alliés auront bientôt lieu dans le Sahel, précisément dans la zone des trois frontières entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. L’annonce a été faite à Bamako, par Florence Parly, ministre française des Armées.

A la suite d’une audience à Bamako avec le Président Ibrahim Boubacar Keita du Mali, en compagnie de ses homologues de Suède, d’Estonie et du Portugal, Florence Parly, ministre française des Armées, a annoncé des opérations militaires au Sahel. Elles sont précisément prévues dans la zone des frontières entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger, où « la France et ses alliés entendent concentrer leurs efforts contre l’expansion djihadiste ».

Florence Parly n’a donné aucun autre détail par rapport à ces prochaines opérations, mais avant l’étape de Bamako, elle était au Tchad. Sa visite dans la sous-région s’inscrit dans une logique de mise en œuvre des conclusions du dernier sommet de Pau. Lequel sommet avait récemment regroupé les Présidents des pays du G5 Sahel (Mali, Niger, Burkina, Tchad et Mauritanie), confrontés à de récurrentes attaques terroristes, autour du Président Emmanuel Macron de France.

Lors de ce sommet de Pau, la France avait annoncé l’envoi de 220 soldats supplémentaires, pour renforcer le dispositif des forces militaires françaises de l’opération « Barkhane », déjà forte de 4 500 hommes. Les pays du G5 Sahel et la France avaient ainsi décidé de renforcer leur alliance pour combattre le djihadisme.

A lire : Sommet de Pau : Emmanuel Macron annonce l’envoi de 220 soldats supplémentaires au Sahel