Luke Kibet vainqueur de la 3e édition du marathon du Gabon

Luke Kibet a fait honneur à son titre mondial du marathon acquis en
2007, en remportant le 29 novembre 2015 à Libreville, le marathon du
Gabon en 2h20’18″, devant son compatriote Peter Kurui arrivé en
2e position avec 2h26’23″ et le Tanzanien Ezekiel Ngimba, arrivé en
3e position avec un chrono de 2h28’09″.

De notre correspondant à Libreville

Luke Kibet a remporté haut la main la 3ème édition du marathon du Gabon. Le Kényan âgé de 32 ans a dominé ses adversaires malgré des douleurs à l’estomac durant la nuit précédente. Il a su gérer ses efforts pendant près de 20 kilomètres en solitaire jusqu’à l’arrivée, même si la
température était alors montée en flèche. « C’est toujours compliqué de courir sous la chaleur et aussi avec une grosse humidité, mais j’aime ces conditions », a-t-il déclaré après l’arrivée, ajoutant que « gagner ici à Libreville est une grande joie pour moi, même si je me suis retrouvé seul devant assez rapidement. »

Vainqueur du marathon de Singapour en 2009 et 3e récemment de celui de
Mumbai, Luke Kibet est en effet un habitué des conditions extrêmes.
Aujourd’hui dans les rues de la capitale du Gabon, le Kényan a assuré sa victoire sans jamais quitter les premiers rangs. Si l’allure a été très rapide durant les premiers kilomètres, les coureurs ont dû subir les contraintes climatiques.

Dès le 13e kilomètre, la sélection naturelle avait déjà été faite avec un groupe de quatre athlètes à l’avant, le Kényan Peter Kurui, vainqueur de l’édition 2013, le Tanzanien Ezekiel Ngimba, l’Ethiopien Haile Gemeda et le futur vainqueur Luke Kibet, tous dans le tempo du meneur. Peter Kurui allait lâcher prise quelques centaines de mètres plus loin, mais il ne s’est jamais avoué battu. Malgré des douleurs à la jambe droite, il a gardé le contact avec la tête, au point de terminer plus tard à la 2e place au final alors qu’à la sortie du Stade de l’Amitié sino-gabonaise, à 19 kilomètres de l’arrivée, Luke Kibet s’était retrouvé seul aux avant-postes.

Chez les femmes, c’est l’Ethiopienne Askale Alemayehu qui a remporté
l’épreuve en 2h48’11’ alors que le semi-marathon était remporté par
les Gabonais Gaetan Delicat chez les hommes et Martine Divassa chez
les femmes. La jeune Gabonaise Audrey Nynze a remporté, samedi, pour la
3e fois consécutive, l’épreuve exclusivement féminine « La Gabonaise », rappelle-t-on.