Libye : le CNT a remis le pouvoir à la nouvelle Assemblée

Le Conseil national de transition (CNT) a officiellement remis le pouvoir mercredi à la nouvelle Assemblée libyenne, intitulée Congrès général national (CGN). Une cérémonie a été organisée à Tripoli au sein d’un grand hôtel de luxe pour marquer cette passation de pouvoir pacifique et historique. Plus d’un an après la chute de Mouammar Kadhafi, la Libye ouvre une nouvelle page de son histoire. Le CGN, issue des élections législatives du 7 juillet, est composé de 200 membres. Ils sont chargés d’écrire une nouvelle Constitution et de nommer un nouveau gouvernement. La plus importante formation politique du Congrès est celle de l’Alliance des forces nationales (Afn), coalition menée par Mahmoud Jibril. Le parti a raflé 39 sièges sur les 80 réservés aux partis politiques. Le parti de la Justice et de la Construction (Pjc), issu des Frères musulmans, arrive en deuxième position avec 17 sièges.

Lire aussi :

 La nouvelle Libye en marche

 Libye : fin de règne du CNT

 La vague islamiste n’a pas gagné la Libye