Libye : un général de l’armée tué

Le général de l’armée Abdelmajid al-Zwei a été tué jeudi soir par trois hommes armés dans la ville d’Ajdabiya.

L’escalade de la violence se poursuit en Libye où des hommes armés ont tué le général de l’armée Abdelmajid al-Zwei, officier proche du général à la retraite Khalifa Haftar qui mène une opération contre les groupes armés dans l’est libyen, selon une source militaire.

Le général Abdelmajid al-Zwei a été tué jeudi soir par trois hommes armés dans la ville d’Ajdabiya (est), d’après le colonel Ahmed al-Mesmari, porte-parole du chef d’état-major de l’armée loyale au général Haftar. Selon lui, la victime qui avait également des liens de parenté avec le général à la retraite, était l’un « des principaux commandants de l’opération lancée à Benghazi contre les groupes qualifiés de terroristes ».

Le général al-Zwei aurait tenté de se défendre et a tiré sur les assaillants, blessant l’un d’eux qui a ensuite succombé à ses blessures, selon la même source. Une source médicale a confirmé la mort du général al-Zwei ainsi qu’un des assaillants. Depuis la chute du défunt leader libyen Mouammar Kadhafi, un véritable chaos s’est installé en Libye, qui peine à prendre ses marques. Dans le pays, où les autorités sont dépassées par la violence quotidienne, les officiers de l’armée sont régulièrement visés par des attaques et assassinats dans l’est libyen.

A Benghazi, plus de 350 personnes ont péri depuis le début il y a plus d’un mois d’une nouvelle offensive du général Haftar, pour tenter de reprendre cette ville tombée en juillet aux mains des milices islamistes.