Des navires de guerre turcs dans les eaux gabonaises

Deux navires de guerre turcs sont dans les eaux gabonaises depuis lundi, dans le cadre d’un périple continental. La Turquie veut renforcer des liens de coopérations militaires avec l’Afrique, notamment dans la lutte contre la piraterie maritime.

(De notre correspondant à Libreville)

Les navires de guerres turcs du groupe naval Barbaros sont dans les eaux gabonaises depuis lundi. Une délégation de ce groupe conduite par le Contre-Amiral Ali Murat Dede et l’ambassadeur de Turquie en poste au Gabon, Ahmet Riza Demirer, a été reçue mardi à l’hôtel de ville de Libreville par le maire principal, Rose Christiane Ossouka Raponda.

« Nous sommes venus prendre contact avec le maire de la ville et présenter le groupe Barbaros aux autorités municipales. Notre objectif est d’optimiser la coopération navale et militaire entre la Turquie et le Gabon », a déclaré le Contre-Amiral, à la sortie de l’audience avec madame le maire. Avant de se séparer, les responsables du groupe naval turc et leurs hôtes ont procédé à un échange de présents.

Un jour auparavant, deux navires de guerre turcs, notamment la corvette TCG Heybeliada et la frégate TCG Gediz ont accostés au port d’Owendo, dans le cadre de la coopération bilatérale turco-gabonaise. Une délégation composée des autorités gabonaises et des officiels de la marine turque s’est rendue sur place pour apprécier ces bâtiments de guerre ultra-modernes et hautement équipés. Une visite dans ces navires laisse apercevoir entre autres, des missiles, des hélicoptères de combat, un canon-mitraillette, des satellites de communication et des lance-torpilles. Bref, tout ce qui existe pour la sécurisation de l’espace maritime et la lutte contre la piraterie. Les marins Turcs envisagent former leurs collègues gabonais dans le domaine de la sécurité maritime.

Avant l’étape de Libreville, les responsables du groupe naval Barbaros sont passés par plusieurs pays d’Afrique, entre autres, le Togo, le Benin, la Mauritanie, le Sénégal, la Gambie, la Côte d’Ivoire, le Nigeria et la Tunisie. Avec leurs navires de guerre sophistiqués, ils comptent aider les pays du contient à augmenter leurs capacités de lutter contre la piraterie en haute mer et à renforcer leur sécurité maritime.

Rappelons que la Turquie et le Gabon entretiennent des relations bilatérales fructueuses dans de nombreux domaines, entre autres, la santé, l’agriculture et la diplomatie. La Turquie veut élargir cette coopération dans d’autres secteurs, notamment, le tourisme, l’habitat, l’industrie du bois, l’énergie, les infrastructures, la finance et la sécurité maritime.