Les étrangers se sentent en danger

Les immigrés semblent être persona non grata en Côte d’Ivoire depuis la rébellion du 19 septembre dernier. La télévision nationale a appelé à l’expulsion des Burkinabè alors que le gouvernement du Burkina Faso dénonce des exactions à l’encontre de ses ressortissants. De son côté, Accra a prévu de rapatrier les Ghanéens installées en Côte d’Ivoire.

La tension entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire est à son comble. Le gouvernement burkinabè a dénoncé, lundi soir,  » la barbarie des forces ivoiriennes et de groupes civils instrumentalisés  » à l’encontre des immigrés burkinabè en Côte d’Ivoire depuis la rébellion du 19 septembre.  » Les exactions contre nos ressortissants, déjà pratiquées depuis quelques années, ont été multipliées et répétées à un tel degré de gravité que l’on peut craindre une catastrophe humanitaire. (…) De nombreux Burkinabè ont, à la faveur de la crise, été tués aussi bien par les forces de l’ordre que par des populations ivoiriennes incitées à la haine xénophobe.  »

Certains Burkinabè auraient été tués au cours de ces dernières semaines et d’autres seraient sans-abris, suite à l’incendie de leurs maisons. La télévision ivoirienne a diffusé un sujet dimanche soir dans laquelle elle appelait à l’expulsion des immigrés burkinabè. La Radio télévision ivoirienne (RTI) ne souhaite faire aucun commentaire sur la question.  » C’est le Burkina qui a lancé cette polémique. C’est à lui d’en parler.  »

Les Ghanéens sur le départ

Il y a quelque 5 millions d’immigrés ouest-africains en Côte d’Ivoire, dont près de la moitié sont Burkinabè. Le Ghana a annoncé mardi avoir mis en place un plan d’évacuation de tous ses ressortissants en 48 heures.  » Nous avons élaboré un plan d’urgence qui nous permet d’évacuer tous les Ghanéens en un ou deux jours si nécessaire « , a indiqué Hackman Owusu Agyeman, le ministre ghanéen des Affaires étrangères.  » Jusqu’à présent, 500 Ghanéens se sont déclarés candidats à l’évacuation.  » Le nombre de ressortissants Ghanéens présents en Côte d’Ivoire est estimé entre 500 000 et 1 million.