Les Etats-Unis veulent plus de Casques bleus, notamment en Afrique

Les Etats-Unis veulent inciter les pays membres de l’ONU, notamment en Europe, à fournir d’avantage de Casques bleus lors du prochain sommet de l’Assemblée générale de l’institution le 28 septembre. Ces militaires internationaux sont déployés sur des théâtres d’opération de plus en plus nombreux, notamment en Afrique, a justifié un responsable américain ce mardi. Les Etat-Unis contribuent à auteur de 28 % du budget total mais ne fournissent que 78 hommes de troupe.

Le Président des Etats-Unis, Barack Obama, va présider le 28 septembre prochain un sommet de l’Organisation des Nations Unies (ONU) sur les moyens de renforcer les missions de maintien de la paix de l’ONU. A cette occasion, les américains veulent appeler les pays membres de l’organisation à fournir d’avantage de soldats pour se battre sous le drapeau onusien, selon un responsable américain, ce mardi.

« Notre objectif était d’obtenir 10 000 soldats supplémentaires et nous allons nettement dépasser cet objectif », a-t-il indiqué, voulant garder l’anonymat, selon APS. Les Etats-Unis veulent convaincre « les Européens de revenir au maintien de la paix (et de) mieux répartir le fardeau ». Les Casques bleus sont majoritairement déployés en Afrique, notamment au Soudan du Sud, en Centrafrique et au Mali.

Près de 78 Casques bleus américains

La plupart du contingent de 106 000 Casques bleus en opération est fourni par l’Inde, le Bangladesh, le Pakistan ou l’Ethiopie qui ont entre 8 000 et 10 000 de leurs soldats respectifs au sein de cette force militaire de l’ONU. Les Etat-Unis, réticents à déployer des hommes de troupes, ne fournissent que 78 soldats, tout en contribuant à 28 % du budget total de 8,3 milliards de dollars.

Le responsable américain a déclaré que les moyens de transport, des soldats chargés de l’ingénierie, de la logistique et des hôpitaux de campagne pouvaient être à la charge des Européens. Une vingtaine de dirigeants européens participeront à la réunion le 28 septembre prochain, dont le Premier ministre David Cameron. Ils sont en ce moment 289 Britanniques et 909 Français au sein de la force militaire de l’ONU.

La part des soldats européens dans les opérations de maintien de la paix est passée en 20 ans de 40 à 7 %. Leur déploiement au sein des missions de l’OTAN, notamment en Afghanistan, a été privilégié. « Désormais, il est temps pour les Européens de revenir au maintien de la paix », a précisé le responsable américain.