Les Etats-Unis menacent le Soudan

Les Etats-Unis et leurs alliés du Conseil de sécurité de l’ONU peuvent imposer des sanctions supplémentaires au gouvernement du Soudan s’il traîne les pieds pour le déploiement de la force conjointe de l’ONU et de l’Union africaine (UA) au Darfour, a déclaré mardi à Accra le représentant américain à l’ONU, Zalmay Khalilzad.

elon lui, en plus des sanctions, les Etats-Unis et le Royaume-Uni veulent interdire aux avions militaires soudanais de survoler le Darfour en vue d’augmenter la pression sur le gouvernement soudanais pour soutenir le processus de paix parrainé par l’UA et l’ONU.

Membre d’une délégation du Conseil de sécurité de l’ONU en mission d’information en Afrique, M. Khalilzad a déclaré que le gouvernement soudanais n’a pas jusqu’ici tenu ses promesses.

« Nous allons veiller au respect des promesses faites par le gouvernement soudanais et nous sommes prêts à l’obliger à respecter sa parole », a déclaré l’ancien ambassadeur américain en Iraq, qualifiant la situation au Darfour de « grande tragédie ».

« Nous pensons que ce conflit peut être considéré comme un génocide, bien que certains refusent l’usage de ce terme. C’est une situation à laquelle nous avons jugé nécessaire de mettre fin », a ajouté M. Khalilzad.

La délégation du Conseil de sécurité de l’ONU a visité le Soudan où elle a eu des entretiens avec le gouvernement sur le processus de paix au Darfour.

Elle s’est également entretenue avec des responsables de l’UA en Ethiopie sur les voies et moyens de renforcer la coopération en vue d’une résolution des conflits en Afrique.

M. Khalilzad a déclaré que les rebelles soudanais ont également contribué aux souffrances des populations au Darfour, invitant les pays voisins à les encourager à s’impliquer dans le processus politique.

« Il est nécessaire que les rebelles observent le cessez-le-feu. Ils doivent mettre un terme aux attaques contre les organisations humanitaires et permettre l’accès des aides aux populations », a-t-il ajouté.