Le Togo rend hommage aux morts du crash de l’hélicoptère à Freetown

Le président Faure Gnassingbé ainsi que les membres du gouvernement togolais et une foule estimée à plus de 8.000 personnes, ont rendu, vendredi au stade municipal de Lomé, un hommage solennel aux victimes du crash de l’hélicoptère survenu dimanche dernier à Freetown. L’accident a eu lieu après le match Sierra Leone–Togo, occasionnant la mort de 22 personnes, dont 13 Togolais.

Officiels du gouvernement, responsables religieux, des délégations des différentes fédérations sportives, l’équipe nationale, les « Eperviers », des officiers de l’armée, des délégations des familles des victimes et une foule nombreuse ont fait le déplacement du stade, tout de noir vêtu, le visage triste. Peu après 9 heures, la semi-remorque transformée en corbillard, qui a fait son apparition avec à bord, 20 cercueils, a fait exploser en larmes et en cris de détresse, la foule effarée devant un tel spectacle.

Parmi les 20 corps convoyés à Lomé figurent les 13 victimes togolaises, en fait le staff et les officiels de la Fédération de football, 4 gabonaises, membres de l’équipage de l’avion de la compagnie Avirex affrété par le Togo pour transporter les joueurs, 1 Sénégalaise (un ancien agent d’Air Afrique, négociateur de billets d’avion pour la FTF) et 2 Françaises, l’équipage de Avirex.

Le chef de l’Etat togolais, très ému, a élevé, à titre posthume, le ministre des Sports, Richard Atipoe, mort dans le crash, au grade de « Commandeur de l’Ordre du Mono », une des plus hautes distinctions honorifiques du Togo.

Honneurs posthumes

Kodjo Amegnran Théodore, conseiller à la Fédération togolaise de football a, quant à lui, été élevé, également à titre posthume, au grade de « Chevalier de l’Ordre du mérite », ainsi que tous les autres. « Nous avons défendu vaillamment les couleurs du pays. Nous pensions ramener la joie et la fierté au pays mais le beau rêve est devenu un cauchemar », a déclaré Franck Atsu, capitaine des « Eperviers », lors de sa déclaration devant les cercueils, au nom de ses coéquipiers.

Les corps, dont plusieurs ont été identifiés, sont retournés à la morgue, en attendant des obsèques que les différentes familles vont organiser. La cérémonie s’est déroulée en présence d’une forte délégation sierra léonaise, composée de Denis Bright, ministre des Sports, Ambassador Joe Blel, ministre de la Défense, Pr Septimus Kaikai, ministre de l’Information, Momodou Koroma, ministres des Affaires étrangères, du conseiller du président sierra léonais, Joseph Daouda et du médecin légiste, Owizz Koroma.

Dimanche 3 juin, l’hélicoptère qui transportait des Togolais dont le ministre des Sports, Richard Atipoe, après le match, avait explosé à quelques mètres du tarmac de l’aéroport. Aucune des 22 personnes à bord de l’appareil russe, n’a survécu.