Le sport en bref

Le criquet anglais a le bourdon. Le Conseil international de criquet a rejeté la requête de l’Angleterre de déplacer le match de Coupe du monde du Zimbabwe en Afrique du Sud. La Fédération anglaise avançait des problèmes de sécurité à Harare pour ne pas y jouer.

Ligue des champions : l’AS Adema l’emporte à domicile. L’équipe malgache a battu dimanche la Saint-Lousienne de la Réunion, 1 à 0, dans un match comptant pour les qualifications de la ligue des champions. Les Malgaches ont inscrit le seul but de la rencontre sur coup franc à la 55ème minute.

Boulami blanchi. Après cinq mois d’attente, d’anxiété, de tergiversation, la Fédération Royale marocaine d’athlétisme rend son verdict : l’athlète recordman du monde du 3 000 steeple, Brahim Boulami, est innocent. Il lui était reproché de s’être dopé aux anabolisants, à l’Erythropoîetine (EPO) plus précisément.

Bras de fer au sein du football kenyan. Le secrétaire-général de la Fédération kenyane de football menace de quitter la Fédération si le ministre des Sports, Najib Balala, ne revient pas sur sa décision de suspendre l’équipe nationale et l’équipe des moins de 17 ans. La décision ministérielle intervient après que l’équipe des moins de 17 ans ait été prise à jouer avec des jeunes au-dessus de la limite d’âge.

Les Super Eagles survolent les Scorpions

Le onze nigérian a battu dimanche, à Banjul, la Gambie sur le score de 1 à 0. Un match comptant pour les qualifications de la Coupe d’Afrique des nations. La prestation des joueurs gambiens a été saluée par le public qui se félicitait de la combativité de son équipe et de la belle opposition dont elle a fait preuve face au Nigeria. Malgré de nombreuses occasions de revenir à la marque, les Scorpions s’inclinent finalement avec les honneurs.

Dure sécurité dans les stades

Le ministère de la Jeunesse et des Sports algérien a décidé d’accélérer la formation de  » stadiers « , pour tenter d’endiguer le phénomène de la violence dans les enceintes sportives. Un stage de formation dans cette nouvelle spécialité est prévu, avec au programme de la « pédagogie active ». Leur rôle consistera à sécuriser le public, à recréer un espace d’accueil et de convivialité dans les stades et surtout à prévenir toute réaction du public. Mais l’initiative pose la problématique de l’encadrement même de ces futurs professionnels de la sécurité : ira-t-on vers une sorte de moralisation des supporters dans les gradins ou bien vers un durcissement « policier » de la sécurité dans les stades ?