Le rêve de Hoa

Hoa ou Les Portes de la vie, petit conte initiatique sénégalais, fait sourire les enfants et interroge les adultes. Absa Gassama nous raconte l’histoire de la petite fée Hoa et de son merveilleux voyage dans une forêt de symboles.

 » Ceci est l’histoire d’une fée nommée Hoa. D’une fée… d’une fée dites-vous ? Même les enfants n’y croient plus !  » C’est sur cette note d’humour onirique que commence Hoa ou Les Portes de la vie, petit conte initiatique sénégalais. Entre le rêve et la réalité, l’écrivain Absa Gassama nous demande de la suivre au gré des aventures de la fée Hoa.

A l’orée de sa vie, la jeune fille se voit projetée dans une forêt étrange et envoûtante. Le charme opère également sur le lecteur, qui, à l’instar de l’héroïne, perd ses repères dans cet univers où les araignées parlent, où des jeunes filles domptent les vents et où les gâteaux restent entiers lorsqu’on les croque.

La fiction de l’enfance

L’absurde et l’imaginaire des péripéties de Hoa dans la forêt magique ne sont pas sans rappeler le rêve d’une autre petite fille nommée Alice, au pays des merveilles. Si les situations qu’invente Absa Gassama sont déconnectées de toute réalité physique, elles ressemblent étrangement à des moments de vie, des impressions, des sentiments transfigurés par le prisme de l’enfance.

Avant de se réveiller, Hoa devra quitter cette forêt où l’insolite le dispute au merveilleux. Comme une jeune fille quitte enfin le doux cocon de ses premières années. Elles comprendra alors mieux cette vieille femme qu’elle avait croisée au détour d’un sous-bois, cette vieille femme qui s’était encombrée d’un sac très lourd, pour ne jamais pouvoir atteindre l’orée de la forêt, et ne jamais devenir adulte.

Commandez le livre Hoa ou Les Portes de la vie une fable philosophique écrite avec légèreté, dans le langage des enfants.