Le rap, facebook et la révolution tunisienne

Interdits de télé et de concert… Sous l’ère Ben Ali, les rappeurs se sont servis des réseaux sociaux, surtout facebook, pour contourner la censure en Tunisie. Et malgré le black-out médiatique ils sont prisés par des dizaines de milliers des fans sur internet. Un reportage Afrik.tv.