Le Maroc devient-il incontournable en Afrique ?

Le règne du Roi Mohammed VI est marqué par une diplomatie quasi militante pour l’Afrique. Le souverain n’a cessé de lancer des projets et partenariats gagnants-gagnants avec les autres pays africains. Grâce à ses efforts et sa vision, le Maroc est devenu incontournable sur la scène africaine.

C’est dans cette continuité que le souverain marocain a assisté à la cérémonie d’investiture du Président malien Ibrahim Boubacar Keita. Dans son discours, le Président malien a tenu à remercier le souverain en ces termes : « Votre présence, ici aujourd’hui, est un signe incontestable d’estime et d’amitié dont nous vous saurons éternellement gré », a-t-il déclaré avant de rappeler que l’action récente du Roi Mohammed VI en faveur des immigrés « est une éloquente illustration de votre engagement pour l’Homme ».

Mettant en avant les rapports qui ont, de tout temps, lié le Maroc et le Mali, « des rapports, tissés au long des siècles, le président malien a souhaité au Roi la bienvenue au Mali, une terre où votre majesté n’est point étrangère ».

De son côté, le Roi Mohammed VI a indiqué, lors de son discours, que le Maroc, un partenaire fidèle et engagé du Mali, ne ménagera aucun effort pour accompagner ce pays dans les secteurs socio-économiques jugés prioritaires.

Le Royaume, qui est attaché à la coopération Sud-Sud, « apportera son appui aux programmes maliens de développement humain, notamment en matière de formation des cadres, d’infrastructures de base et de santé », a ajouté le souverain, soulignant que sa présence à Bamako est « l’expression de l’amitié du peuple marocain et le témoignage de son attachement à la relation toute singulière qui le lie au peuple malien ».

Rappelant que le Maroc a installé, ces derniers jours dans la capitale malienne, un hôpital militaire de campagne à vocation pluridisciplinaire, appuyé par une aide médicale et humanitaire d’urgence, Mohammed VI a affirmé que « notre coopération encouragera la Communauté des Affaires à s’impliquer davantage dans la promotion des échanges et des investissements entre nos deux pays, favorisant ainsi l’emploi, le transfert des compétences et des capitaux ».

Par ailleurs, le Roi Mohammed VI, s’est entretenu, en marge de la cérémonie, à Bamako avec plusieurs chefs d’Etat présents aux festivités dont notamment les Présidents français François Hollande, tunisien, Moncef Merzouki, gabonais Ali Bongo Ondimba, Guinéen Alpha Condé, nigérien Mahamadou Issoufou, tchadien Idriss Deby et ivoirien Alassane Ouattara.