Le Festival culturel panafricain d’Alger s’élance

L’Algérie vivra du 5 au 20 juillet au rythme du 2ème festival culturel panafricain. Un événément qui fera de ce pays un immense carrefour artistique. Il rassemblera 49 pays africains ainsi que les Etats-Unis d’Amérique et le Brésil. Les autorités algériennes ont mis en œuvre des moyens considérables pour en faire une réussite.

Notre correspondant en Algérie

Le 2ème Festival panafricain d’Alger commence dimanche et prendra fin le 20 juillet, 40 ans après la première édition. Il devrait permettre à l’Algérie de sortir de son relatif isolement culturel. Littérature, arts visuels, chorégraphie, cinéma, musique, théâtre, et autres disciplines culturelles, débats, colloques, sont au programme de cette manifestation colossale, rassemblant des milliers d’artistes de 49 pays africains ainsi que des Etats-Unis d’Amérique et du Brésil. Y seront, entre autres, présents Youssou Ndour, Salif Keïta, Alpha Blondy, Mory Konté, stars de la musique africaine. Devraient prendre également part à cet important rendez-vous, malgré les couacs organisationnels, environ 1500 journalistes accrédités.

La mobilisation en Algérie, pour la réussite de la manifestation, est à son paroxysme. Une enveloppe de 60 millions d’euros dégagée en grande partie par les pouvoirs publics y est destinée, sans compter la participation d’opérateurs privés et étatiques par le biais du sponsoring. La campagne médiatique bat son plein en Algérie, mais les relents des années de braise planent toujours.

Les plus grandes infrastructures hôtelières d’Alger, comme El Aurassi, Hilton, Saint George, pour ne citer que celles-là, sont mobilisées pour cette occasion, afin d’accueillir les invités de marques. Les deux semaines de vie de cet important rendez-vous verront aussi la mobilisation totale des différents corps de sécurité algériens afin d’en assurer le bon déroulement. Tel était le cas lors des manifestations culturelles organisées auparavant, mais elles étaient de moindre envergure. Avec la mise sur pied d’une rencontre de cette ampleur, l’Algérie compte prouver au monde entier sa capacité à organiser de grands évènements. L’image de marque et la réussite du Festival panafricain d’Alger 2009 devrait rehausser le rayonnement culturel du continent noir. Quoiqu’il en soit, il y trouvera pendant une quinzaine de jours une formidable tribune d’expression.

Pour plus d’informations:

 Le site du festival panafricain d’Alger