Le désarroi des Sénégalais de Gambie

Victimes d’attaques de la part de la population gambienne après le match Gambie-Sénégal de samedi dernier, certains Sénégalais de Gambie se sont réfugiés dans leur ambassade et ont émis le souhait de rentrer au pays. Plusieurs centaines d’entre eux ont regagné Dakar mercredi.

Ils sont plusieurs centaines à avoir quitté la Gambie, mercredi, dans la journée. Difficile d’avoir des chiffres précis sur les Sénégalais qui ont regagné leur pays, fuyant les violences anti-sénégalaises qui ont éclaté dimanche en Gambie. Des violences qui ont découlé du match de football qui a opposé samedi soir à Dakar les équipes sénégalaise et gambienne. Rencontre que le Sénégal a remporté 3 buts à 1. Des manifestants ont alors attaqué les intérêts sénégalais à Banjul (Gambie) et dans trois autres villes du pays, s’en prenant surtout aux boutiques des commerçants sur place.

La tension était telle que le gouvernement gambien a décrété un couvre-feu de 19h à 6h et fermé les écoles jusqu’à mardi inclus.  » Aujourd’hui, la situation est revenue à la normale « , assure l’ambassadeur du Sénégal en Gambie, Ndiouga Ndiaye.  » Les écoles sénégalaises, bien que pillées et saccagées pour la plupart, ont été réouvertes. Evidemment, les effectifs ne sont pas au complet car les gens n’ont pas encore totalement confiance et préfèrent garder leurs enfants chez eux. L’école maternelle est quasi déserte, nous avons la moitié des effectifs à l’école primaire et au lycée, la majorité des élèves planche sur les épreuves anticipées du baccalauréat « , explique M l’ambassadeur.

Séjour temporaire

Selon lui, la plupart des Sénégalais de Banjul n’ont pas quitté la capitale.  » Ils sont restés pour évaluer les dégâts et pour se reconstruire.  » Quant à ceux qui ont pris le chemin de Dakar,  » ils ne sont pas rentrés définitivement. Ils ont tous déclaré vouloir revenir en Gambie. Ils sont juste partis se reposer après les traumatismes qu’ils ont subi « . Dimanche, un millier de personnes s’étaient réfugiées à l’ambassade du Sénégal et mardi, 874 personnes ont été enregistrées par les services consulaires comme candidats au voyage. Ils ont tous reçu un pécule du montant du prix de leur billet.  » Mais je ne peux pas certifier qu’ils ont tous quitté la Gambie. Tout ce que je peux dire, c’est qu’ils ont eu leur argent et qu’ils sont partis. Depuis mercredi 20h, date de la fin de cette opération, il n’y a plus de réfugiés à l’ambassade.  »

Malgré des témoignages recueillis par le quotidien Wal Fadjri, selon lesquels de nombreux Sénégalais ont quitté la Gambie par leurs propres moyens et au péril de leur vie, l’ambassadeur affirme que les militaires gambiens ont sécurisé le parcours jusqu’à la frontière.

Sentiment de frustration

La communauté sénégalaise en Gambie est encore sous le choc des événements de ce week-end.  » Cette réaction violente nous a tous pris de court « , indique Ndiouga Ndiaye.  » Nous ne nous y attendions pas. Les Sénégalais qui vivent ici sont installés depuis longtemps, ils se sentent Gambiens. Malheureusement comme ils occupent la plupart des créneaux porteurs, commerçant, artisans, mécaniciens, tailleurs, chauffeurs de taxis… on perçoit un sentiment de frustration chez certains Gambiens qui pensent que les Sénégalais sont partout et viennent leur enlever le pain de la bouche.  »

Officiellement, 80 000 Sénégalais sont enregistrés à l’ambassade. Officieusement cette dernière parle de 100 à 150 000 personnes. Selon la presse gambienne, les ressortissants sénégalais seraient entre 400 et 500 000 à vivre en Gambie.