Le Burkina accorde un nouveau permis d’exploitation d’or à la Russie

Exploitation d'or au Burkina
Exploitation d'or au Burkina Faso

Le gouvernement burkinabè a décidé d’octroyer le permis d’exploitation d’une nouvelle mine d’or à la société russe Nordgold. C’est ce qui ressort du compte rendu du conseil des ministres de ce jeudi 8 décembre 2022.

Dans sa politique de diversification de ses partenaires, le Burkina Faso a accordé ce permis d’exploitation pour une durée de quatre ans. Le site, Yimiougou (région du Centre-Nord), couvre une superficie de 31,44 km2. Selon les autorités du Faso, l’exploitation permettra une production estimée à 2,53 tonnes d’or.

Il s’agira du quatrième gisement exploité par le groupe russe Nordgold. En effet, à travers ses deux filiales, la société des mines de Taparko et Bissa gold, Nordgold exploite déjà trois gisements dans la partie Nord de ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Dans sa communication, le gouvernement précise que la contribution directe de cette production au budget de l’Etat est estimée à 5,3 milliards de FCFA. Le gouvernement burkinabè précise que cette exploitation va par ailleurs générer 648 millions de FCFA au profit du fonds minier de développement local.

Le Burkina Faso produit environ 70 tonnes d’or par an à travers quelque 17 mines industrielles. Une production qui devient de plus en plus importante, au point de dominer celle du coton.

Lire : Après la Centrafrique et le Mali, Wagner pourrait s’installer au Burkina Faso