Le Bénin rénove ses palais

Pas moins de cinq nouveaux musées doivent être prochainement inaugurés au Bénin. Ce sont les palais des anciens royaumes du pays qui sont actuellement rénovés et transformés, pour offrir au public toute la richesse du patrimoine béninois.

Le Bénin rénove et fait revivre son patrimoine historique. Cinq nouveaux musées vont être inaugurés au cours de cette année, dans différentes régions béninoises. Ce sont pour la plupart les palais des anciens royaumes du pays qui sont actuellement restaurés.  » Nous leur donnons un coup de neuf et nous rajoutons quelques éléments comme des salles d’exposition « , explique Jules Botto de la Direction du patrimoine culturel du Bénin.

A part le musée Plein Air de Parakou, le plus gigantesque, construit sur les plans d’un architecte du cru, les autres sont des palais restaurés. Ainsi, le musée régional du Mono à Djakotomey (sud-ouest), le palais royal de Savalou (centre), le musée des origines à Adjahouto (sud) – musée historique – et enfin, le Palais Danri à Nikki (nord-est) – musée ethnographique -, le seul dont les travaux sont achevés.

 » Nous attendons de mettre sur pied une exposition permanente avant de l’ouvrir au public « , souligne Jules Botto.  » Nous allons y rassembler les objets ayant appartenu aux différents rois qui se sont succédés à Danri. En ce moment, nous négocions avec leurs descendants afin d’en récupérer le maximum. Certaines familles sont favorables à nous les laisser en dépôt. Leur valeur est telle qu’aucun Etat ne pourrait les acheter.  »

Lieux vivants

Pourquoi une telle frénésie de la part du gouvernement béninois ?  » Cela fait partie de notre politique culturelle « , explique Jules Botto.  » Toutes les régions regorgent de spécificités culturelles et d’histoires propres aux royaumes qui ont existé. C’est notre mémoire historique.  »

Ces différentes opérations vont permettre de décentraliser la culture et  » de faire en sorte qu’aucune région ne soit lésée. Ce sont souvent les populations de ces localités qui manifestent le désir de voir leurs palais rénovés. Ces endroits ont conservé toutes leurs fonctions : les gens y défilent tous les jours pour rendre leurs cultes. Ce sont des lieux vivants.  »

La rénovation s’inscrit également dans le partenariat que le ministère de la Culture met en place avec son homologue de l’Education :  » Les musées vont jouer un rôle dans la pédagogie, notamment en ce qui concerne l’enseignement de l’histoire.  » Premier public visé, donc : les scolaires. Dans cette optique, le droit d’entrée des différents musées devrait rester très abordable. Reste à trouver le personnel.  » Nous espérons embaucher des guides et des conservateurs sur place « , note Jules Botto. Avis aux amateurs.