Le 118 400 lance les renseignements français en arabe

Le 118 400 lance le premier service de renseignements français en arabe. Une initiative pionnière, développée avec un centre d’appel au Maroc. D’autres langues viendront prochainement intégrer ce service. Interview de Michel Baujard, directeur de la société SURT 118 400.

Par Vitraulle Mboungou

Depuis le 5 avril, les appelants du 118 400 peuvent formuler leurs demandes de renseignements téléphoniques en langue arabe, auprès des téléconseillers, pour une recherche dans l’annuaire universel de France. Ceci grâce à un centre d’appels est situé au Maroc. Une deuxième langue, après le français, qui en préfigure de nombreuses autres. Explications de Michel Baujard, directeur de la société SURT 118 400 (service universel de renseignements téléphoniques).

Afrik : Pourquoi avoir décidé de lancer les renseignements internationaux 118 400 en langue arabe?

Michel Baujard
: Nous avons commencé avec l’arabe parce que c’était le plus simple et parce que la communauté arabophone qui réside ou passe par la France est très importante, qu’elle s’exprime en arabe littéraire ou dialectal.

Afrik : Comment travaillez-vous ?

Michel Baujard
: Nos téléconseillers sont situés au Maroc et tous sont trilingues, français-arabe, plus une autre langue. Travailler avec le Maroc est pour nous, une formidable coopération, car c’est un pays très dynamique, ouvert, bien structuré, avec une jeunesse diplômée et enthousiaste. Nous sommes fiers d’afficher notre présence en Afrique alors que la plupart de nos compétiteurs font tout pour la dissimuler. Nous contrôlons que notre centre d’appels, là-bas, respecte la législation sur le droit du travail, l’environnement, le cadre de vie des salariés. C’est vital si nous voulons proposer un service de qualité à nos appelants.

Afrik : Ciblez-vous un marché ou un public en particulier avec ce nouveau service?

Michel Baujard
: Nous nous adressons, bien entendu, au public français en premier lieu, mais nous visons aussi tous les voyageurs et résidents non-francophones qui peuvent avoir besoin de renseignements internationaux dans leur langue. Nous proposerons, d’ici quelques semaines, des services associés, comme la traduction, les services d’urgence et les services concierges dans toutes les langues dont nous disposons. Commander en arabe, anglais, italien, espagnol ou autre, une livraison de fleurs à Lyon depuis Paris devrait bientôt être possible avec le 118 400.

Afrik : Quels sont les tarifs?

Michel Baujard
: Le tarif est le même, quel que soit l’opérateur fixe ou mobile français, ou mobile étranger sur le territoire français si son opérateur autorise l’accès aux numéros à tarification spéciale. Il est de 1,35 €, par appel plus 0,34 € par minute. Si l’appelant souhaite être mis en relation et que nous pouvons le réaliser selon les réseaux, nous appliquons une taxe de passage de 0,15 € pour permettre d’atteindre aussi bien les mobiles français que les numéros internationaux fixes et mobiles. Ensuite la communication entre l’appelant et l’appelé se poursuit au tarif normal d’une communication téléphonique. Nous ne pouvons accepter l’idée qu’une communication de personne à personne puisse être surtaxée. Nous appelons d’ailleurs les consommateurs à la vigilance sur les prix. En apparence nous sommes les plus chers, mais en réalité, lorsque l’on compare le prix avec l’un des très célèbres numéros 118 taxé à 0,96 € la minute, puis à 0,22 € la minute en cas de mise en relation, nous sommes plus chers seulement jusqu’à une minute vingt environ de conversation, puis nous sommes au même prix et ensuite très nettement moins chers ! Enfin, il faut comparer notre tarif avec celui du numéro de renseignements internationaux de l’opérateur historique facturé 3 € par appel pour zéro, un ou deux renseignements. Là, nous sommes environ deux fois moins chers, aujourd’hui bilingues français-arabe et bientôt polyglottes, français, arabe, anglais, espagnol, allemand, italien, néerlandais, portugais. Au final c’est un service peu cher.